SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -12%
Carte cadeau Cdiscount : payez 220€ et recevez ...
Voir le deal
220 €

Les bergers cravatés

5 participants

Aller en bas

 Les bergers cravatés Empty Les bergers cravatés

Message par MOSTEFAI Mekki Sam 12 Mar 2011 - 20:24

LES BERGERS CRAVATES

Chaque ère reflète sa génération, il fut un temps ou la ville de Saida contenait ses habitants qui ont eu le caractère d’apprécier à sa juste valeur les événements des choses dans leurs styles et savent faire du bon travail avec conscience professionnelle. Pour cela, ils étaient doués en la matière dans leur domaine respectif notamment dans le cadre administratif ou éducatif.

Dès lors de l’indépendance du pays, et sans aucune flagornerie la prise en fonction de nos citoyens dans les institutions de l’état ne fait donner que du bon résultat. A cette période les responsables dans tous les secteurs d’activités de l’état avaient des niveaux d’instructions peut être moyens pour ne pas dire élémentaires et portant ils maîtrisaient mieux la langue française d’un aspect direct. Les procédures de travail étaient sciemment élaborées en langue française par ces personnes qualifiées, et bien règlementées pour ne point laisser aucune ambiguïté dans l’application des textes législatifs. Cela permettait d’avoir des honnêtes personnes à la tête des responsabilités des institutions de l’état avec le bon sens du civisme dont aucune perversion n’était signalée, notamment dans le cadre de la corruption. Les outils du travail étaient rudimentaires, mais la qualité était au diapason.

Quant au domaine technique, il relève beaucoup de satisfaction dans tous les secteurs d’activités que se soient du bâtiment ou de la mécanique automobile et industrielle. La menuiserie et l’ébénisterie ne faisaient aussi pas de défaut. C’est vrai l’offre était insuffisante pour répondre aux besoins de la demande, mais il ne faut jamais oublier la qualité du travail bien peaufiné avec un certain amour propre du métier qui était bien inculqué dans les esprits. La principale devise était d’apprendre et d’acquérir un bon métier et non pas à la course d’une quelconque richesse illicite.

Actuellement dans le domaine administratif, les moyens de bord sont disponibles (outils d’informatique) mais la métamorphose néfaste des personnes de providence a chamboulé toute la donne. De voir avec regret une génération inerte, non persévérante avec un esprit d’initiative figée.

Cette génération n’est guère instruite ni éduquée, elle est néanmoins diplômée d’un carton universitaire d’incompétence. Les soubresauts du parcourt de l’enseignement actuel surtout universitaire démontre clairement le moyen d’obtention de ces diplômes non pas de titres.

Elle se contente de voler les textes bien rédiger en langue française de leurs anciens collègues de travail qui sont à leur tour persécutés et menacer par certaines frictions afin de quitter leur poste de travail. Donc c’est le plagiat en toute sa forme. J’ai nommé cette génération de plagiat, de copier et de coller. L’abréviation G.P.C.C.


Elle n’apprenne rien de l’expérience acquise par l’ancienne génération qui est la notre. les personnes de cette génération ne sont pas obéissantes, leurs comportements dans le travail envers leurs collègues laissent tout à fait à désirer, ils ont l’audace et la méchanceté avec la manière la plus dédaigneuse. La médiocrité d’expression et de gestion non convaincante. Ils arborent et exhibent ainsi leur costume typiquement paysan avec un gros nœud de cravate et deviennent des bergers cravatés.

Ils essayent de parler à haute voix la langue française comme les hommes de providence tout en employant certains mots difficiles pour impressionner leurs interlocuteurs. Ils ont aucune conviction ni le savoir faire d’entretenir les conversations au haut niveau. Ils commutent tant tôt en langue française pleine de fautes graves, tant tôt en dialecte, ils prétendent des francophones et arabophones, mais au faite, ils sont réellement nuls que des CRABOPHONES dont la vanité et l’ambition les hante.

Ils postulent pour s’enquirent que de la connaissance et servir sans sommation leur hiérarchie.

Je vous en laisse le soin d’en deviner ces personnes dans notre société et éventuellement les analyser.

Je vous en remercie.



MOSTEFAI Mekki

Masculin
Localisation : SAIDA
Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

 Les bergers cravatés Empty Re: Les bergers cravatés

Message par Mr Benkhouda Laredj Sam 12 Mar 2011 - 21:00

BIEN VU ET BIEN DIT SI MEKKI

SAIDA DÉPÉRIT, SAIDA AGONISE .
NOTRE VILLE DÉSIGNÉE PAR UN PASSE RÉCENT COMME
LA MECQUE DE LA CULTURE ET DU SAVOIR
OU UNE TRÈS BELLE MOSAÏQUE BARIOLÉE A TOUJOURS VÉCU EN
HARMONIE ET FAIT DE SAIDA UNE VILLE RESPECTABLE ET RESPECTUEUSE,MAIS
HÉLAS,ABANDONNEE PAR SES PROPRES ENFANTS ET DONNÉE EN PÂTURE AUX "CRAVATÉS",TEL L'ADAGE BERBÈRE
:"L'ARBRE S'EST PLAINT A LA HACHE,ELLE LUI RÉPONDIT QUE LE MANCHE VIENT
DE TOI."




Mr Benkhouda Laredj
Mr Benkhouda Laredj
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : beni saf
Nombre de messages : 1008
Age : 67
Date d'inscription : 19/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Les bergers cravatés Empty Re: Les bergers cravatés

Message par aek33 Dim 13 Mar 2011 - 12:30

Ce qui est anormal,c'est que les intellos leur vendent les voix pour s'immuniser.

aek33
aek33
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Bordeaux
Nombre de messages : 2865
Date d'inscription : 04/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Les bergers cravatés Empty Rep à Mr BENKHOUDA Laredj

Message par MOSTEFAI Mekki Sam 19 Mar 2011 - 20:00

Merci Bien, Si Laredj de ta réponse au sujet de mon exposé intitulé Les bergers cravatés. Tu es peut être le seul des Saidéens qui a vraiment ressenti le malaise de notre ville, la preuve aujourd’hui tu ne réside plus, mais il faut le dire, parfois, nous dérangeons certains arrivistes que je les nomme LES ALMOHADES. Ces Almohades sont des paysans ambitieux qui veulent évincer les citadins. La donne aujourd'hui est tout à fait renversée. Comme tu disais Saida agonise et bariolée d’une espèce méconnaissable dont nous avons perdu les repères. Il fut un temps ou une personne Dieu et son âme qualifiée de fada disait « Saida ressemblait à une poignée de menthe, aujourd’hui, Elle ressemble à une poignée potagère ».
Le malheur, Notre ville régresse sur tous les plans économiques ou le chômage est accentué davantage engendrant ainsi un enlisement sans fin. Ainsi les valeurs morales bafouées ou l’éducation est négligée de plus en plus.
Quant à l’histoire de l’arbre avec la hache, je ne peux que te donner la réponse sans équivoque dans le texte intitulé « La récente ville bédouine »

MOSTEFAI Mekki

Masculin
Localisation : SAIDA
Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

 Les bergers cravatés Empty Re: Les bergers cravatés

Message par ZIZOU Sam 19 Mar 2011 - 22:25

ces arrivistes des temps modernes ont construits leurs fortunes à coup de ....... et de corruption ont les appellent aussi BOBO : Bourgeoisie Bohémienne

ZIZOU
membre actif
membre actif

Masculin
Localisation : stade boukada
Nombre de messages : 185
Date d'inscription : 28/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Les bergers cravatés Empty Re: Les bergers cravatés

Message par ZIZOU Sam 19 Mar 2011 - 22:26

ces arrivistes des temps modernes ont construits leurs fortunes à coup de ....... et de corruption ont les appellent aussi BOBO : Bourgeoisie Bohémienne

ZIZOU
membre actif
membre actif

Masculin
Localisation : stade boukada
Nombre de messages : 185
Date d'inscription : 28/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Les bergers cravatés Empty Re: Les bergers cravatés

Message par Mr Benkhouda Laredj Sam 19 Mar 2011 - 22:46

MON CHER MEKKI, la décence veut qu'on réponde au moins par un oui ou un non et désormais, il faut qu'on fasse de cela notre leitmotiv.
Surtout si on sent à travers le message une certaine amertume .
Oui si Mekki, j'éprouve le même désarroi que toi,j'ai toujours manifesté mon inquiétude quant à l'avenir de notre chère ville meurtrie,(Cf mes écrits à ce propos dans les deux sites).
Mr Benkhouda Laredj
Mr Benkhouda Laredj
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : beni saf
Nombre de messages : 1008
Age : 67
Date d'inscription : 19/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Les bergers cravatés Empty Re: Les bergers cravatés

Message par khelfaoui benaoumeur Sam 19 Mar 2011 - 23:20

Un sujet qui interpelle tout saidéen dont le cœur quoique rongé par la médiocrité régnante il n'est guère rangé dans les coulisses alléchantes au point de n'être aucunement dérangé par une eau sous les ponts stagnante ...

Voici quelques irruptions (parmi tant d'autres) qui, plus fortes, n'ont pu être retenues dans ma poitrine...




SAIDA« L’HEUREUSE »

Dans les quotidiens des lecteurs,
Nos quotidiens chroniqueurs
Sur ton quotidien révélateur,

Je crie ton nom

Sur tes cigognes angéliques,
Sur tes grottes historiques,
Et sur ton Emir héroïque,

Je vante ton nom

Sur ton pittoresque Tifrit,
Et le panorama de ses chutes,
Par les cascades qui te quittent,

J’arrose ton nom

Sur ta vocation pistachière,
Sur ton alfa ménagère,
Sur tes greniers de naguère,

J’évoque ton nom

Sur ton tourisme non miroité,
Sur le thermalisme inexploité,
Par tes eaux convoitées,

Je régénère ton nom

Contre la nostalgie des pieds noirs,
Par le patrimoine de ton terroir,
pour notre optimiste espoir,

J’embellis ton nom

Sur Medeghri et tes érudits,
Sur leurs projets hardis,
Sur ton métropole et ce qu’on dit,

Je pleure ton nom

Sur des élus anoblis,
Qui ont tendance au repli,
En te couvant dans l’oubli,

Je déplore ton nom

Sur le bâtiment lucratif,
Et tes LSP maladifs,
Et leur contrôle presque fictif,

J’urbanise ton nom

Sur tes trottoirs indomptables,
Et leurs surfaces remplaçables,
Par des soumissions au portable,

Je plains ton nom

Sur ton célèbre Oued noirci ?
Et ton « Ouakrif » farci !
Simple fissure !? Dieu merci !

J’interroge ton nom

Sur ta rive est embellie ?
Et celle de l‘ouest ensevelie !
Par les doléances qu’on publie ?

J’implore ton nom

Avec Mami et ses pairs,
Par « el gasba » et ses airs,
Pour ton étoile polaire,

Je chante ton nom

Pour ce jour qui viendra ?
Sans que ta flamme s’éteindra !
Pour des promesses que tu tiendras ?

Je garde ton nom :

« SAIDA L’HEUREUSE »

KHELFAOUI Benaoumeur,
Saïda, 3 juin 2007





UN VOEU SAIDEEN

Si j'avais la lampe d'Aladin
Je commanderais à son génie
Il te vêtirait en soie et satin
Et à jamais, tu serais bénie

Si en fermant les yeux
Et comptant jusqu'à trois
Je contemplerais des cieux
Ton paradis enviant les rois

Si j'étais un magicien
Je te transformerais en reine
Et par les gondoles des vénitiens
Ton Oued deviendrait la Seine

Si j'avais la bague de Salomon
Par enchantement, tu deviendrais
Splendide et éblouissante à tout moment
Et pour ta cause, les génies plaideront

Si j'avais les secrets de Babel
Je ferais de ton Ouakrif farci
Un somptueux et vrai Taj Mahal
Avec des allées bien durcies

Si j'avais le pouvoir des romains
Tu surpasserais Rome en beauté
Et à toi les chemins mèneront
Parsemées de fleurs de tout côté

Si j'avais des grecs leur sagesse
J'enseignerais à tes élus anoblis
La vertu, l'honneur et l'adresse
Tu ne serais point sujette à l'oubli

Hélas!
En humble citoyen qui te vénère
Je ne peux t'offrir que mon amour
Avec une fidélité qui se régénère
A ta prospérité elle en serait pour

Ô! chère Saida sois heureuse à jamais!
Tes nuages se dissiperont
Tous tes fils que tu as tant aimés
Avec "AMMS" s'engageront




KHELFAOUI Benaoumeur
Saida le 19/07/2007





La voix du fantôme

Il était un soir, il était une fois
Veillant tout seul, j’entendis une voix
Perçue réellement, du moins je crois
Un entretien naquit entre elle et moi

En trébuchant sur le sol
J'ai repris mon contrôle
Par un examen au survol
ça chuchotait dans le hall

"-Veilleur déprimé à quoi penses-tu?
Quel est ce Titanic qui te prive de sommeil?
Dans cette obscurité chercherais-tu le soleil?
Es-tu sujet à d'insomniaques vertus?

-Par Dieu, tout puissant, qui vous êtes?
Un fantôme, mais non! C'est si bête!
Pourtant, vous êtes là, je le sens!
Par ma peau d'hérisson et mon sang

-Saida que tu vénères
Est venue te rendre visite
Aussi, n'aie pas peur
Ou bien, effrayée, je te quitte!

-Une ville qui parle! Ce n'est pas vrai!
Dois-je rêver ou suis-je maboul?
Demeurons raisonnables et restons cool!
Sinon, la camisole à moins frais!

-Pourtant je suis là et j'observe
Des fois je hurle et je m'énerve
Piétinée et malmenée, je pleure
Blessée et touchée en plein cœur!

J'ai offert une nature verdâtre,
Une culture, une cité, un théâtre,
En reniant pour ma liberté ma marâtre
J'ai historiquement choisi de me battre!

En couvant mes enfants de tendresse,
J'ai du les aimer à l'ivresse
Là, ce fut ma grande faiblesse
Qui hélas! Engendra des maladresses

Où sont mes sources jaillissantes?
Où se cachent mes guerriers au repos?
Qu'est-il devenu de mes forêts enivrantes?
Toutes mes rues transformées en entrepôts!

Pour "ces" uns je demeure une nostalgie!
Pour "mes" autres, je suis, une orgie?
Dieu soit loué la plume est apparue!
Pour attacher les bœufs à la charrue!

-Mon cœur est déchiré, que puis-je faire?
"On" écrit, on déplore, on condamne,
Pour tes fils qui ont choisi de se taire
"On" dérange, on perturbe, on profane!

-Portez mon éternel message d'amour!
En talisman il sera un ange gardien
A votre bien être je veillerai toujours
Ce pacte sacré sera le votre et le mien"

Le soleil se levant, répandant ses lueurs
Annonçant enfin, la fin d'une nuit
Caractérisant que chagrin et malheurs
Balayés par la lumière qui éblouie

Benaoumeur KHELFAOUI
Saida, 15/06/2007






Une voix saïdéenne


Des sons de tambours ont résonnés hier
Qui furent confondus à l'appel de prière
Ils sont venus parler d'une voix familière
Ce fut un appel pour Saida qu'on vénère
Ô! Saida il est temps
pour qu'on te dépoussière

Reprends ta longue marche et redresse-toi!
Pourquoi cette relâche qui démolit ton toit?
Tes cocotiers séchés ne donnent point de noix
Sourde ou muette? On n'entend plus ta voix
Ô!Saida occupe ton trône
tant envié des rois

Ta semaine s'est résumée en mercredi et dimanche
Tes "colombes" ne sont plus comme jadis blanches
Tes arbres qui te couvaient n'ont plus de branches
Ton plan fut émietté en de labyrinthiques tranches
Ô!Saida fais cesser de grâce
ton grincement de planches

Faut-il qu'on t'écrive des "Lettres Persanes"?
Scruterais-tu les pouvoirs d'une magique canne?
Ou quelconque prière d'un derviche en soutane?
Attends-tu toujours une miraculeuse caravane?
Ô!Saida tu as les pouvoirs
pour honorer tes fans

Dans l'éternel paradis tes martyrs te vantent
Du reste de tes forêts leurs esprits nous hantent
Leurs âmes venues du ciel t'entendent et te sentent
En omniprésentes elles descendent et y remontent
Ô!Saida fais vivre et rêver
par tes merveilleux contes

Où est donc passée ta persévérance?
Et ta célébrité acquise par endurance?
Où tu as défié le pire de tes souffrances
Reviens un jour au temps de ton enfance
Ô!Saida pourquoi cette nostalgie
des pieds noirs de France

Tu avais de célèbres troupes théâtrales
Tes pionniers de scout animaient tes salles
Jamais dans ton camp est demeurée la balle
S'il est vrai que tu souffres et tu as encore mal
Ô!Saida ta tragédie passée
fais vider tes malles

Fais comme ton MCS et reprends ta place
Tu dois ressusciter Elfeth, ton Vox et Palace
Le sang de tes chevaux a tant honoré ta race
Pourquoi encore envier celles qui sont en face?
Ô!Saida tu as toutes les cartes
fais gagner ton as

KHELFAOUI Benaoumeur
Saida le 24/07/2007




LALLA SAIDA



A Lala Saida nous sommes fidèles
A son printemps on est hirondelles
Et malgré ses situations nouvelles
Dans nos cœurs elle est plus belle
Ô! Sainte madone, a-tu des fidèles?

Pour vénérer ton passé héroïque
Nos offrandes t'étaient périodiques
Avec des airs de Gasbâ mélodiques
Dans des rites de danse angéliques
Ô! Sainte Ogbane, pardonne les rebelles

Ton amour nous était enchanteur
Ton oxygène vivifiait de senteurs
Parfumées par d'orientales odeurs
Une atmosphère de joie et de bonheur
Ô! Sainte Lala Saida évite-nous les querelles

De tes sources d'eau la vie jaillissait
Des plantes de tes forêts on se guérissait
Sur tes tapis en laine tes noms se tissaient
En citoyens fidèles on te chérissait
Ô! Sainte bienfaitrice fais fondre nos gels

Malgré que ton Oued a été noirci
Et ton Ouakrif maladroitement farci
Devant le fait accompli tu t'es endurcie
Miracle! tu survis encore, Dieu merci!
Ô! Sainte majestueuse détourne-toi de nos bagatelles

Impuissante, tu perdis tes lions en larmes
Hyènes et vautours se ruèrent avec armes
En élus anoblis se présentèrent en charmes
Pour te dévorer avec férocité et sans âmes
Ô! Sainte crucifiée venge-toi par tes intellectuels

Tant que nos cœurs battront
Nous demeurons optimistes
Pour tes danses qui viendront
Nous préparons les pistes
Ô! Sainte Heureuse fais qu’on ne soit pas cruels

Khelfaoui Benaoumeur
Saida le 14/07/2007
khelfaoui benaoumeur
khelfaoui benaoumeur
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : SAIDA
Nombre de messages : 1456
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

 Les bergers cravatés Empty Re: Les bergers cravatés

Message par aek33 Lun 4 Avr 2011 - 8:32

les almohades are back,be careful.they leaves their tees for the fees.
aek33
aek33
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Bordeaux
Nombre de messages : 2865
Date d'inscription : 04/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Les bergers cravatés Empty Re: Les bergers cravatés

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum