SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de 55″ est plus
Voir le deal

A LA CANTONADE ! … ou l’art de la banqueroute.

Aller en bas

  A  LA CANTONADE ! … ou l’art de la banqueroute. Empty A LA CANTONADE ! … ou l’art de la banqueroute.

Message par Makhlouq Ven 24 Déc 2010 - 11:17


Notre star nationale, le footballeur émérite, qui en a autant dans la tête que dans les pieds, Eric Cantona, propose aux citoyens de lutter contre un système croupi dont le crime le plus vil est d’égorger les plus démunis et de s’abreuver de leur sang. Espérons que son appel sera entendu par la masse tout au long des jours… car, ne l’oublions pas, ce n’est point l’affaire d’un jour.

Après le communisme, voici que le capitalisme, doublé par son extrême qu’est l’ultra libéralisme, est en train de s’écrouler sinon de rendre l’âme et ce n’est aucunement un mal pour l’humanité, bien au contraire ! Les annonces de la chute sont aujourd’hui tangibles et les crises se succédant en sont les signes patents. Puisse ce système qui s’est repu de la misère des gens en crever… et, en ce qui me concerne, cela n’engageant que moi, je n’en verserai pas une larme sinon celle de la joie en voyant disparaitre un cancer qui ronge la chair et les os des hommes depuis trop longtemps déjà !

Les banques, figures de proue de pareil système qu’elles avaient créé à partir d’un dogme prôné par Adam Smith, le profit, sous-tendu par une action vile et mesquine, l’usure, dont la force résidait entièrement dans le profit outrageant et outrancier mais aussi l’opportunisme, n’ont cessé de s’enrichir depuis plusieurs siècles donnant naissance à des familles « illustres » par l’argent mais point par la noblesse et encore moins par l’humanité, j’entends les Rothschild, Rockefeller, Morgane etc…

« Travailler peu pour gagner plus et toujours » était, et reste encore, la règle d’or du banquier car celui-ci n’est aucunement un laborieux et ne mérite pas le noble nom de travailleur puisqu’il ne gagne pas de l’argent à la sueur de son front mais profite seulement de celui que chacun de nous a la bêtise de placer dans son établissement. En somme, la tâche de ce triste sire ne consiste qu’à se nourrir de la spéculation mais aussi et surtout de la misère des gens étranglés par les dettes.

Le banquier ne peut en aucun cas être l’ami des pauvres et encore moins leur venir en aide sinon son établissement deviendrait une œuvre de bienfaisance… ce qui est loin, bien loin d’être le cas, vous en conviendrez cher lecteur que j’ai le plaisir de retrouver après une si longue absence.

Lorsque Cantona prône la destruction du système que nous connaissons et que nous vivons aujourd’hui, dans lequel les valeurs sont inversées, et qu’il recherche d’abord l’écroulement des banques, son idée ne peut être considérée que comme une œuvre salvatrice que l’on pourrait dire de santé et de salubrité publiques.

La mise à genoux des banquiers, puis la destruction du système corrompu qu’ils nous ont imposé, changera la face du monde car ces derniers sont à l’origine de tous les maux, de toutes les guerres et de toutes les persécutions.

Comme je l’écrivais plus haut, le système capitaliste ne vise que le profit, et seulement le profit individuel, ne laissant aucune place à l’humanité ou à l’altruisme. Ainsi, on est en droit de se demander à quoi peut servir l’Etat, lui-même, dans pareil système, puisque tout vise à sanctifier le « privé » au détriment du « public ». La preuve, aux Etats-Unis, l’Etat n’intervient que dans la limite de 5% dans la vie du citoyen, le reste étant laissé à ce que l’on appelle la « libre entreprise » mais qui n’est en somme que la destruction des petits par les grands.

L’ultralibéralisme, autre variante sauvage d’un capitalisme débridé, dont notre Empereur Bien Détesté se fait le chantre, ne peut aboutir qu’à une impasse. Il avait fait ses preuves, déjà, lorsqu’il avait été expérimenté au Chili, en Argentine puis… en Irak. Il fallait alors, tout d’abord vider les gouvernements en place. C’est ce qui fut fait avec Alliende, puis Saddam, donnant naissance à des juntes, des gouvernements dictatoriaux dont on sait comment ils ont traité leur propre population.

L’ultralibéralisme que l’on veut nous imposer aujourd’hui en détruisant les gouvernements élus afin d’en créer un, mondial, régentant la planète, ne peut être une solution.

C’est pourquoi j’estime que Cantona a raison et je dirai comme Guevara « Hasta la vittoria siempre ! »

Makhlouq

Masculin
Localisation : paris
Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 24/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum