SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Il n'y 'a pas de sots métiers.

2 participants

Aller en bas

Il n'y 'a pas de sots métiers. Empty Il n'y 'a pas de sots métiers.

Message par emma Lun 9 Juin 2008 - 14:50

J'ai rencontré une responsable de l'emploi,par hasard,dans une salle d' attente d'un médecin.En attendant notre tour,nous avons discuté.Elle m'a affirmé qu'elle avait des demandeurs d'emploi licenciés en droit pleins les bras,à ne plus qu'en savoir faire.Alors qu'elle n'arrivait pas à pourvoir des postes d'emploi faute de profil adéquat.Elle m'a cité celui de magasinier par exemple.En me souvenant d'elle,j'ai pris cet articled'EL WATAN.Il s'agit du métier de fleuriste.Pourquoi pas?Avouez que c'est un beau métier.Les fleurs c'est comme la musique,ça adoucit les moeurs.Alors à quand des Saidéens fleuristes? Cool Cool Cool
Zouhri Mehadji. Fleuriste

« J’encourage les jeunes à embrasser le métier de fleuriste »


Il éprouve depuis sa prime enfance un amour viscéral pour les fleurs. M. Zouhri Mehadji, la quarantaine entamée, tient depuis plusieurs années l’une des dernières boutiques de fleurs à Sidi Bel Abbès, sur le Boulevard de la Macta. Sa passion pour les espèces florales le conduit à opter résolument pour le métier de fleuriste. Une activité qu’il exerce avec application et consistance en mettant précisément du cœur à l’ouvrage.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Quelles sont les exigences d’un tel métier ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le fleuriste doit tout d’abord être imprégné d’une connaissance approfondie des fleurs, qu’il doit impérativement entretenir avec soin et disposer avec goût de telle manière à susciter chez le client le plaisir visuel et olfactif. Pour ce faire, le fleuriste doit avoir le sens de l’imagination et de la créativité ainsi qu’une perception harmonieuse de l’agencement de sa boutique ou de son stand d’exposition-vente. Composer un bouquet ou une couronne de fleurs nécessite à la fois une maîtrise de la qualité et des variétés florales et un savoir-faire dans le mariage des couleurs.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Quels genres de fleurs sont les plus prisés sur le marché local ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je dois préciser, d’emblée, que le commerce des fleurs naturelles nécessite des soins constants et permanents. Il est entrain de prendre le pas sur la vente des fleurs artificielles (plastique). Car aux yeux du profane, ces fleurs de substitution constituent tout simplement des objet inanimés et atones, sans impact réel sur l’atmosphère ou le milieu ambiant (parfums, senteurs, etc.). Parmi les fleurs les plus demandées par les clients, figurent notamment les roses, le glaïeul et l’œillet. Certains clients avertis achètent des fleurs non seulement pour leur aspect purement esthétique ou décoratif mais parce qu’ils considèrent que chaque espèce florale constitue un mode d’expression illustrant des sentiments. C’est ce qu’on appelle le langage des fleurs dont l’interprétation repose pratiquement sur les coloris. Les clients portent le plus souvent le choix sur la couleur rouge qui symbolise précisément l’amour et l’attachement affectif, Elle est suivie de la blanche qui illustre la pureté et la couleur rose qui représente la douceur.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Être fleuriste est un métier rare. Comment expliquez-vous cela ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Comme je l’ai dit au début, une telle activité requiert un savoir-faire assorti d’un sens aigu de l’assiduité et du raffinement. Ceci étant, j’encourage les jeunes à embrasser le métier de fleuriste qui, en dépit de ses exigences, reste une activité exaltante. Le métier de fleuriste attire peu de monde car il est perçu comme une activité purement saisonnière. Or, la floriculture, qui est une branche de l’horticulture, permet de produire les fleurs durant toute l’année. Je dois dire, pour conclure, que les fleurs, quelque soit leur essence, sont appréciées partout et par tout un chacun, y compris par ceux qui n’en achètent point.




Par [url=mailto://]M. Habchi[/url].

emma
membre super actif
membre super actif

Féminin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 295
Date d'inscription : 10/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Il n'y 'a pas de sots métiers. Empty Re: Il n'y 'a pas de sots métiers.

Message par nejma Lun 9 Juin 2008 - 18:19



Bonjour ,il ya 2 ou 3 ans en posant la question une personne ma affirmé qu’il y avait un espagnole qui cultivais ou vendais (je me rappelle plus) des fleurs la ou se trouve le commissariat central aujourdhui .reste à vérifier

nejma

Féminin
Localisation : saida
Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 06/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum