SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-15%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
39.99 € 47.10 €
Voir le deal

Qui travaille à la SAA?

Aller en bas

Qui travaille à la SAA? Empty Qui travaille à la SAA?

Message par MOUNDHIR Mer 8 Sep 2010 - 1:22

Salam,

J'ai besoin d'un renseignement..Qui travaille à la SAA? Connaissez-vous quelqu'un qui travaille à la SAA? Merci.

Moundhir.

MOUNDHIR
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : FRANCE
Nombre de messages : 532
Age : 62
Date d'inscription : 30/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui travaille à la SAA? Empty Re: Qui travaille à la SAA?

Message par abidine Mer 8 Sep 2010 - 13:28

salam Si Moundhir

si tu as besoins de renseignements je pourai me renseigner pour toi !!
abidine
abidine
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : alger
Nombre de messages : 2937
Age : 46
Date d'inscription : 24/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui travaille à la SAA? Empty Re: Qui travaille à la SAA?

Message par MOUNDHIR Mer 8 Sep 2010 - 22:52

Salam,

Merci Si Abidine..

Je voudrais des renseignements sur les modalités de souscription à "l'assurance-rapatriement de corps"...C'est un produit récent destiné aux émigrés. Sauf que la souscription doit se faire OBLIGATOIREMENT en Algérie ( sic..à ne rien comprendre..)

Le décès de notre frère Kadi Miloud,Allah Yarhamou, a précipité mon désir d'y
souscrire. Le site de SAA ne donne pas beaucoup d'informations (comme d'habitude)..Merci aux forumistes de nous éclairer un peu plus.

MOUNDHIR
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : FRANCE
Nombre de messages : 532
Age : 62
Date d'inscription : 30/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui travaille à la SAA? Empty Re: Qui travaille à la SAA?

Message par melagou Mer 8 Sep 2010 - 23:29

Bonjour Si Mondhir

"l'assurance-rapatriement de corps" dites vous?

Le droit musulman prescrit que le mort soit enterré là où il décède, mais interdit l'enterrement dans un pays mécréant, sauf cas de nécessité, et à condition que cela soit dans un cimetière musulman.

Après la Bataille d'Uhud, des musulmans avaient emporté avec eux les morts vers Médine. Mahomet a alors ordonné de les ramener pour qu'ils soient enterrés là où ils sont morts. Ayshah, la femme de Mahomet, a désapprouvé le fait que le corps d'un musulman émigré en Éthiopie ait été transféré à la Mecque pour y être enterré. Elle aurait dit que si elle était là elle n'aurait jamais admis ce trans­fert.

D'autre part, Mahomet affirme que l'enterrement du mort doit se faire le plus rapidement possible. Transférer un mort d'une région à l'autre signifie retarder son enterrement et manquer au respect qui lui est dû.

Il y a enfin l'idée du destin que Dieu réserve à chacun, destin qu'il faut accepter. La mort dans une terre donnée est un des quatre mystères dont la connaissance est réservée à Dieu. Le Coran dit:

Auprès d'Allah est la Science de l'Heure. Il fait descendre l'ondée. Il sait ce qui est dans les entrailles des mères. Nulle âme ne sait ce qu'elle gagnera de­main et nulle âme ne sait en quelle terre elle mourra. Allah est omniscient, très informé (31:34).

Mahomet ajoute: "Si Dieu a décidé que son serviteur mourra dans un pays, il lui fera trouver dans ce pays un prétexte [pour s'y ren­dre]". Il affirme à cet égard que chaque personne lors de sa créa­tion est mélangée avec de la terre qui lui est prédestinée comme tombe.

En toute amitiés et en toute fraternité mon frère Moundhir

melagou

Féminin
Localisation : ALGER
Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 19/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui travaille à la SAA? Empty Re: Qui travaille à la SAA?

Message par abidine Jeu 9 Sep 2010 - 0:54

si Moundhir

aprés l'aid nchalah dés mon retour de Saida je me renseignerai pour toi a ce sujet , d'ici la alah ytawal fi omrek !!
Abidine
abidine
abidine
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : alger
Nombre de messages : 2937
Age : 46
Date d'inscription : 24/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui travaille à la SAA? Empty Re: Qui travaille à la SAA?

Message par SEGHIER Ameur Jeu 9 Sep 2010 - 2:37

khouya moundhir, saha aidek,tu as écris...

Je voudrais des renseignements sur les modalités de souscription à "l'assurance-rapatriement de corps"...C'est un produit récent destiné aux émigrés. Sauf que la souscription doit se faire OBLIGATOIREMENT en Algérie
. Voici un article paru à El Watan du 07.09.2010 sous la plume de Samir ben djaffar..
.. Une année après son lancement en juillet 2009, l’assurance rapatriement de corps, destinée à ceux qui choisissent d’être enterrés en Algérie et initiée par la Société nationale d’assurance (SAA), a convaincu environ 3000 Algériens sur les 7 millions résidant à l’étranger.
Ce chiffre est appelé à augmenter, à en croire Amara Latrous, PDG de la SAA, et Mostefa Douakh, directeur général adjoint technique, qui ont expliqué à El Watan que la compagnie publique d’assurances va continuer à promouvoir ce produit destiné à la diaspora algérienne. Entre autres actions, une délégation de la compagnie doit se rendre à Montréal dans les semaines qui viennent pour rencontrer les membres de la communauté algérienne au Canada. Car en Amérique du Nord, seul un Algérien résidant aux Etats-Unis a souscrit à cette assurance.
Pour les observateurs, ce chiffre, qui paraît faible par rapport au potentiel, s’expliquerait par le manque de communication de la part de la SAA. Ce que réfute son PDG, qui rappelle que tous les consulats et ambassades d’Algérie à travers le monde ont relayé l’information auprès des Algériens à l’étranger. L’exemple du Canada est éloquent. Régulièrement, des quêtes sont organisées par les membres de la communauté au profit des familles émigrées éprouvées par la mort d’un des leurs pour pouvoir rapatrier son corps et l’enterrer en Algérie.
Le coût d’une telle opération dépasse facilement les 7000 dollars qui comprennent les rémunérations des pompes funèbres ainsi que le transport aérien, en Europe il tourne autour de 3000 euros. Pour ne pas rajouter les soucis financiers au malheur du à la perte d’un être cher, les Algériens vivant à l’étranger peuvent prendre cette assurance qui couvre, en plus de l’accomplissement des formalités administratives, la toilette rituelle et le cercueil, «le rapatriement du corps de la personne assurée décédée, depuis son pays de résidence à l'étranger jusqu'au lieu d'inhumation en Algérie et la mise à disposition d'un proche parent d'un billet d'avion, aller-retour, pour accompagner le corps», explique-t-on à la SAA. Cette assurance coûte 2500 DA par an et par personne, sans limite d’âge ou d’examen médical. Elle doit, par contre, être souscrite en Algérie. «Nous avons demandé, depuis plusieurs années, à la Banque centrale de nous autoriser à encaisser en devises et d’avoir un compte non résident à l’étranger pour encaisser les primes. Nous n’avons reçu aucune réponse jusqu’à maintenant», explique le PDG de la SAA. Ceci dit, l’assureur public se retrouve à «vendre exclusivement en Algérie des assurances dont la clientèle, et donc le marché, se trouve à l’étranger». Qu’à cela ne tienne, la SAA propose une solution : «Les personnes intéressées peuvent demander à un parent résidant en Algérie de leur souscrire une assurance rapatriement de corps. Elle peut être obtenue dans n’importe quelle agence SAA sur le territoire national. La procédure est simplifiée. Il suffit de remplir un formulaire d’une page, le signer et faire le paiement», précise Mostefa Douakh. «Nous accordons des réductions aux groupes et associations qui peuvent atteindre les 15%», ajoute la même source, qui rappelle qu’une association d’Algériens de France a bénéficié de cette réduction. Le rapatriement du corps d’un des souscripteurs a été fait dans les 72 heures.
En cas de décès, il suffit qu’un parent de la personne décédée ou toute autre personne concernée appelle l’assisteur, Inter Mutuelle Assistance (IMA) dont l’assureur français Macif est l’un des actionnaires, pour mettre en branle les garanties de l’assurance. A noter ici que le numéro d’appel se trouve en France et ce, même pour les résidents du Canada et des Etats-Unis, par exemple.Beaucoup d’Algériens de l’étranger croient à tort que les Tunisiens et les Marocains sont pris en charge par leurs gouvernements en cas de décès. Chacun de ces deux pays maghrébins a, par contre, son propre système de gestion du rapatriement des corps. Si l’Algérie a choisi le système des assurances, le gouvernement tunisien alimente un fonds à partir des frais consulaires. Pour le cas du Maroc, un prélèvement est fait automatiquement sur les comptes bancaires, qui sont obligatoires pour les Marocains résidant à l’étranger, du groupe de banques Chaabi.
La genèse de cette assurance remonte à l’année 2000. Un conseil interministériel avait chargé le ministère des Affaires étrangères de prendre en charge le dossier des rapatriements des corps des Algériens décédés à l’étranger. Un comité est constitué. Il comprend le ministère des Finances et des compagnies d’assurances (SAA, CAAR, CAAT). Par manque d’expérience avec les assisteurs comme IMA, à l’époque la SAA n’avait pas encore l’expérience de l’assurance voyages, rien de concret n’est obtenu. Le projet est relancé en 2004 avec la création du ministère en charge des Algériens de l’étranger. Comme la SAA avait de l’expérience dans l’assurance des personnes, le projet lui est revenu. Il devait se faire avec AXA.
Comme ce dernier exigeait au début pas moins de 100 000 intentions de souscription, finalement, Macif a fait une proposition largement inférieure et le produit a été lancé avec celle-ci. L’ancien ministre en charge de la Communauté à l’étranger, Djamel Ould Abbès, avait proposé un partenariat avec la SAA pour faire la promotion de ce produit. Ceci explique, enfin, pourquoi il promettait que le dossier des rapatriements était réglé. Mais les choses ont tellement traîné que le ministre a changé et que le dossier a même changé de ministère ! FIN DE L'ARTICLE
Toutes mes salutations ramadhanesques à nos frères ,sœurs de ghorba
SEGHIER Ameur
SEGHIER Ameur
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : SAIDA
Nombre de messages : 981
Age : 69
Date d'inscription : 08/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui travaille à la SAA? Empty Re: Qui travaille à la SAA?

Message par Tawfik020 Jeu 9 Sep 2010 - 5:24

c'est vrai, la souscription pour cette assurance, se fera au niveau des consulats et des ambassades, en tout les cas pour la communauté de l'Amérique du nord.
Cela n'a pas été fait par hasard, mais c'est les fruit de nos revendications auprès des services consulaires, qui a aboutit puisque à l'exemple de la Tunisie qui prend en charge le transfert du corps et son rapatriement en Tunisie, L'Algérie plus riche, nous abandonne à faire la quête auprès de la communauté musulmane pour rapatrier nos morts en Algérie.
Tawfik020
Tawfik020
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Montréal, Canada
Nombre de messages : 1317
Age : 61
Date d'inscription : 06/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Qui travaille à la SAA? Empty Re: Qui travaille à la SAA?

Message par benyahia Dim 10 Avr 2011 - 12:20

Rapatriement des dépouilles des Algériens décédés à l’étranger


La SAA lance l’opération dès la fin du mois
ALI KARIMOU JOURNALISTE DE LA VOIX


L’opération de rapatriement des dépouilles des Algériens, décédés à l’étranger,vers la terre natale, avec une souscription dans le pays d’accueil, sera lancée d’ici fin avril. L’annonce en a été faite jeudi dernier, à Paris, par le secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, M. Halim Benatallah. En marge d’une réunion avec des responsables consulaires et des représentants d’associations cultuelles de l’Ile de France, M. Halim Benatallah a affirmé que «la semaine prochaine ou, au plus tard, à la fin de ce mois d’avril, sera lancée cette formule à
l’international initiée par l’assureur SAA, là où notre communauté nationale est représentée».
Pour réussir l’opération, il a enjoint aux responsables consulaires d’établir la liste des associations devant y souscrire afin de la remettre aux responsables de la SAA qui effectueront prochainement une visite à
Paris. La direction générale de la Société algérienne d’assurance (SAA) avait annoncé, en janvier dernier, l’ouverture prochaine d’un compte bancaire à Paris destiné aux ressortissants algériens pour le rapatriement
des dépouilles de leurs proches décédés à l’étranger.
Le montant de la prime, dans le produit proposé par l’assureur national, est de 25 euros par an pour chaque personne. Il est utile de rappeler aussi que la nouvelle formule de souscription consiste à ce que la personne assurée vire le montant de la prime d’assurance dans le compte bancaire
qui sera ouvert au nom de la SAA à la BIA (Paris) puis en informe la SAA en se connectant sur son site web ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] “pour remplir un formulaire de souscription, donner des indications sur le paiement de la prime d’assurance et demander à la SAA de lui envoyer, à partir de l’Algérie, le contrat d’assurance à son adresse indiquée par le moyen qu’il/ choisit”, selon la même source. Actuellement, le coût du transfert d’une dépouille
de France vers l’Algérie avoisine les 3.000 euros, dont un billet d’avion aller-retour pour l’accompagnateur, un proche du défunt ou une personne dûment mandatée. Entre 12.000 et 15.000 Algériens décèdent chaque année en France, d’après une estimation du Consulat général à Paris.
Pour la seule circonscription consulaire de Paris qui compte 161.721 ressortissants, quelque 620 transferts de corps vers l’Algérie ont été effectués en 2010 contre 643 rapatriements en 2009.
Par ailleurs, M. Benatallah a fait état du lancement, dans une semaine, d’”un enseignement à distance par Internet, en langues arabe et amazighe, destiné aux ressortissants algériens à l’étranger”.
Devant être lancée en collaboration avec le ministère de l’Education nationale, “l’opération concernera tous les cursus scolaires, avec un passage d’un niveau à un autre, une évaluation au niveau central et
l’éventualité d’élargir l’enseignement au français et à l’espagnol”, a-t-il expliqué. M. Benatallah a adhéré à l’idée de création d’un Fonds de solidarité en faveur des petites associations à l’étranger ayant des difficultés de liquidités.
benyahia
benyahia
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Paris
Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Qui travaille à la SAA? Empty Re: Qui travaille à la SAA?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum