SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Les toilettes publiques, symptôme de la gangrène… !

2 participants

Aller en bas

Les toilettes publiques, symptôme de la gangrène… ! Empty Les toilettes publiques, symptôme de la gangrène… !

Message par khelfaoui benaoumeur Jeu 22 Juil 2010 - 22:24

Les toilettes publiques, symptôme de la gangrène… !






Un simple clic sur le clavier, ce sésame contemporain qui donne miraculeusement
accès à un univers infini - quoique virtuel - de sciences et de savoirs, jadis réputés voies impénétrables, peut nous renseigner sur l’histoire antique de cette utilité publique, les toilettes publiques !



En effet, XXVe siècles avant JC, dans la civilisation harappéenne,la Mésopotamie ou dans la Rome antique, existait déjà ce service public, mis ingénieusement à la disposition de la plèbe ! En parler encore de nos jours - incongru voire offusquant, dites-vous !-, démontre on ne peut plus alarmant que quelque chose fait grincer, avec une résonnance troublant les tympans, l’engrenage de notre « machine à pétrole »2, qui peine à ajuster les tours de son vilebrequin démesuré proportionnellement aux vitesses vainement désirées…



L’algérien lambda, détrônant Ibn Batuta, n’aurait jamais été de marbre face aux
constatations relevées au cours de ses multiples « conquêtes » de la planète, en étudiant, en touriste « ceinture serrée » voire même en Hitiste promu - oisiveté nommant - au rang de Harag erré ! Ainsi, habitué à des pieds de murs déclassés du statut de soutien aux Hitistes « animés !» à celui de pissotière minée, il est ébloui, à chacune de ses aventures vespasiennes, pour les besoins de ses ablutions quotidiennes, par le confort qu’offrent ces terres où le voile intégral est désormais interdit !



Dès son come-back dans la foultitude caractérisant les artères de la grande maison, ne pouvant se libérer, drogué à outrance voire à l’overdose de la civilisation, de sa
dépendance à la culture du comparatisme qui le dérange et le ronge, il n’arrive pas à expliquer ce phénomène d’insalubrité qui est presque relégué, par toute une société, dans la case futilité !!?



Dressons un plan de nos villes « magnifiques » et comptabilisons statistiquement
nos toilettes publiques, leur nombre, leur état, l’hygiène qui y règne, la disponibilité de l’eau, la répartition pour les deux sexes ect …sans « oser » désamorcer les bombes des odeurs nauséabondes !?



On peut même s’aventurer, en sourdine, dans cette quête de latrines, dans les
lieux réputés pour le savoir tels que les universités, pour heurter notre immunité face à de pathologiques insalubrités ! Les autres institutions y compris nos hôpitaux, qui sont censés être vitaux, ne sont pas des moindres. Les gares routières c’est le calvaire ! Quant aux grandes villes, seuls les lieux légués par les rapatriés, relégués tel un archive non-trié, baignant dans une corrosion infecte et ordurière, essayent de camoufler leurs tares par une prestation digne des bagnards…



Un cas concret, qu’on peut échantillonner et « offrir » en coffret, nous mène en visionnaires avisés, dans un beau coin, parmi des milliers peuplant notre polygone sacralisé, le jardin du 20 aout qui a, par sa réincarnation enchanteresse, émerveillé Saida, la ville des eaux !, qui ne peut qu’en être fière et Heureuse. Les familles saidéennes, les visiteurs atterrissant du sud-ouest voire les émigrés venus se ressourcer et se régénérer, découvrent la splendeur d’un jardin et la chaleur conviviale caractérisant l’accueil et les prestations fournies à travers les allées féériques de cet espace naturel digne des mille et une nuit…



Cependant, il ya un hic !? Si, par inconvenance voire impolitesse !, vous osez, tiré du pantalon par votre fils ou l’oreille chatouillée par votre Aïni, poser l’indécente question de vouloir utiliser la boussole pour atterrir sur les toilettes publiques ? Votre prestataire, quoiqu’il se fût mis à quatre, en supplice, pour vous réserver le meilleur service, serait dans un tel embarras - vous en serez étonnés -, qu’il ne trouverait aucune explication convaincante à vous donner… !



D’après des constatations sur les lieux, l’entreprise qui fut chargé par la direction
de l’environnement de Saida, maitre de l’ouvrage en quête de restaurer les lieux environnementaux et les espaces de loisirs, aurait, certes, construit « Beyt erraha » pour femmes et pour hommes mais, n’aurait pas trouvé utile de raccorder les sièges turc à un réseau d’assainissement !! Le décor aurait, parait-il, suffit pour donner l’apparence d’un travail achevé, et puisque s’agissant d’une futilité, pas besoin que l’abcès soit crevé !? Le plan quinquennal 2010/2014 galopant à vive allure, cette petite « maladresse » trouvera dans cette largesse une régularisation avant l’usure !



Au demeurant, soyons optimistes et ayons confiances dans nos entrepreneurs
alchimistes, ils se trouveraient - qui sait !- quelques uns parmi eux, ayant l’instinct de dénicher l’affaire à la poule aux œufs d’or, de se convertir dans ce créneau rapporteur ? Ils contribueront ainsi à polir l’image de nos villes à l’exemple des chefs d’œuvre qu’ils n’ont jamais cessé de livrer…



Un ami atterrissant récemment, à l’issue d’un voyage d’études en cette terre qui
connut la révolution sanitaire au XIXe siècle après l’invention de la chasse d’eau au XVIe siècle, me confia cette constatation prophétique : « Le jour où on arriverait à avoir des toilettes publiques digne d’un être humain du XXIIe siècle, tous nos problèmes pourraient être résolus !? ». Commençons alors par nous y mettre, il y va du devenir de notre société ! Et puis ne désigne-t-on pas dans notre langage algérien, ces lieux de « Beyt Erraha » qui est synonyme de quiétude et bien-être…



Et dire que nous sommes une communauté qui se vante de pratiquer cinq fois les
ablutions !?



Notes :
1- L’auteur des « Lettres Persanes »…
2- Le Quotidien d’Oran du 08/11/2009, page20




Source: B.KHELFAOUI, le Quotidien d'Oran, "l'Actualité autrement vue", le 22/07/2010
khelfaoui benaoumeur
khelfaoui benaoumeur
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : SAIDA
Nombre de messages : 1456
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les toilettes publiques, symptôme de la gangrène… ! Empty Ah les toiletes

Message par baghdadi laaredj Dim 25 Juil 2010 - 8:35

Bonjour ! Mr Khelfaoui souleve un prbleme bien pertinent a savoir notre hygiene en general Je me suis exprime a ce sujet et bien sur une reaction a ete tres virulente ... Pourtant l objectif de ce constat amer c est d amener nos responsables a creer des BIYOUTH EL RAHA ...
Notre Apc serait bien inspiree pour construire tout simplement une vingtaine de ces lieux ! sur equipes e citernes d eau et faiences au maxi ...
Une partie reservee aux femmes (eh oui ce sont des etres humains avec exactement les memes besoins) e l autre pur hommes
initiative louable car il y a creation d emploi au salaire fixe accorde dans un cadre quelconque , on peu laisser les recettes au prepose(e) a raison de 5 ou 10 dinars
Les lieux publics tels que gares routieres jardins du 20 aou , Marine redoute et un peu partout
aujourdhui les mosquees et cafes depannent un peu , pourquoi pas multiplier ces lieux de facons bien officielle
Laaredj baghdadi
voici le copie .cole
LES W-C OU TOILETTES A L ALGERIENNE!!

Les toilettes publiques, symptôme de la gangrène… ! Icon_minipost par baghdadi laaredj le Mer 10 Déc - 10:12

Bonjour ! C est un veritable scandale ! C est une veritable honte ! Les toilettes en algerie ?? Ou sont elles et a quoi servent elles !
Il est bien connu qu on peut juger une famille a 3 choses ! Sa poubelle ,l entretien de son w-c et bien sur sa cuisine ! mais la n est pas mon sujet je derive ! Je veux parler du w-c public ! On peut le trouver dans les cafes ,les mosquees et dans la rue !
Tous les cafes prevoient bien un espace pour soulager une vassie douloureuse ou un estomac remue ! quand bien meme vous etes client car vous venez de consommer ,l acces au wc vous est refuse ! La porte est cadenassee ! Vous demandez au prepose de vous ouvrir on vous repond c est bouche ou il n y a pas d eau ou on vous envoie ballader !
Vous pouvez faire dans votre pantalon ! Vous etes en Algerie peut etre bien que cela se fait !
Ou se plaindre? Quand vous avez ete chez un autre cafe ou l acces est permis ,la ce sont des odeurs nauseabondes qui vous agressent ! IL Y A UN LIEU ET UN SEUL OU LES ALGERIENS SEMBLENT NE JAMAIS NETTOYER CE SONT LES TOILETTES !!
Quelque que soit le lieu ! C est toujours laisse a l abandon ! Meme le personnel charge de l entretien boykotte ces lieux ! ET POURTANT ET POURTANT !!
Bien sur je n ai parler que des hommes ! Les FEMMES SONT CARREMENT EXCLUES OUBLIEES ! C est comme si une femme n avait pas le droit d acces aux wc ! Un veritable SCANDALE
LE DEVELOPPEMENT D UN PAYS NE SE MESURENT PAS en chiffres statistiques de ceci ou cela mais SURTOUT PAR LE NOMBRE DE WC PAR HABITANT HOMME ET FEMMES ET PAR LE DEGRE DE PROPRETE !! C est ca un pays developpe et moderne ! Ne cherchez pas ailleurs ! L Baghdadi Alors que ce genre d’activités est soumis à une réglementation stricte
Des cafétérias sans toilettes à Béjaïa
Par :Rubrique Radar
Lu : (288 fois)17

Aller aux toilettes dans une cafétéria de la ville de Béjaïa, une ville à vocation touristique par excellence, relève quasiment de l’impossible. Et pour cause, la majorité des cafetiers imposent leur loi en procédant carrément à la fermeture de ces installations sanitaires, pourtant exigées par la réglementation en vigueur.
Si certains gérants de ces lieux publics justifient leur acte par ce fallacieux prétexte “on n’a pas d’eau !”, d’autres, en revanche, n’ont rien trouvé de mieux que de recourir à cette formule mercantile qui consiste à gérer cet espace “à la tête du client”. L’un des propriétaires d’une cafétéria est allé jusqu’à mettre une curieuse pancarte portant la mention suivante : “Les toilettes sont réservées exclusivement aux clients !” Mais quels clients ?





baghdadi laaredj
Les toilettes publiques, symptôme de la gangrène… ! 5foupz

Les toilettes publiques, symptôme de la gangrène… ! Icon_gender_male
Localisation: Saida
Nombre de messages: 2366
Points: 2474
Date d'inscription: 02/02/2008




















Les toilettes publiques, symptôme de la gangrène… ! _ Re: LES W-C OU TOILETTES A L ALGERIENNE!!



Les toilettes publiques, symptôme de la gangrène… ! Icon_minipost par Brahim le Lun 9 Fév - 12:03

Salam alaikoum,
voici un aperçu d'une réaction choquante en date du 10 décembre soulevé par notre ami laaredj lui même ( il se permet quand a lui de faire des jugements, condaner etc... et faire le gendarme quand ça vient pas de lui ) si laaradj...! je pense que vous etes atteint de ce que l'on appel un dédoublement de la personnalité.voici ce que tu a écris le 10 déc, Et pourquoi nous on intervien pas pour te dire, mêle toi de ce qui te regarde...! tu n'as pas à juger les autres. mais bon...!
baghdadi laaredj a écrit:Bonjour ! C est un veritable scandale ! C est une veritable honte ! Les toilettes en algerie ?? Ou sont elles et a quoi servent elles !
Il est bien connu qu on peut juger une famille a 3 choses ! Sa poubelle ,l entretien de son w-c et bien sur sa cuisine ! mais la n est pas mon sujet je derive ! Je veux parler du w-c public ! On peut le trouver dans les cafes ,les mosquees et dans la rue !
Tous les cafes prevoient bien un espace pour soulager une vassie douloureuse ou un estomac remue ! quand bien meme vous etes client car vous venez de consommer ,l acces au wc vous est refuse ! La porte est cadenassee ! Vous demandez au prepose de vous ouvrir on vous repond c est bouche ou il n y a pas d eau ou on vous envoie ballader !
Vous pouvez faire dans votre pantalon ! Vous etes en Algerie peut etre bien que cela se fait !
Ou se plaindre? Quand vous avez ete chez un autre cafe ou l acces est permis ,la ce sont des odeurs nauseabondes qui vous agressent ! IL Y A UN LIEU ET UN SEUL OU LES ALGERIENS SEMBLENT NE JAMAIS NETTOYER CE SONT LES TOILETTES !!
Quelque que soit le lieu ! C est toujours laisse a l abandon ! Meme le personnel charge de l entretien boykotte ces lieux ! ET POURTANT ET POURTANT !!
Bien sur je n ai parler que des hommes ! Les FEMMES SONT CARREMENT EXCLUES OUBLIEES ! C est comme si une femme n avait pas le droit d acces aux wc ! Un veritable SCANDALE
LE DEVELOPPEMENT D UN PAYS NE SE MESURENT PAS en chiffres statistiques de ceci ou cela mais SURTOUT PAR LE NOMBRE DE WC PAR HABITANT HOMME ET FEMMES ET PAR LE DEGRE DE PROPRETE !! C est ca un pays developpe et moderne ! Ne cherchez pas ailleurs ! L Baghdadi Alors que ce genre d’activités est soumis à une réglementation stricte
Des cafétérias sans toilettes à Béjaïa
Par :Rubrique Radar
Lu : (288 fois)17

Aller aux toilettes dans une cafétéria de la ville de Béjaïa, une ville à vocation touristique par excellence, relève quasiment de l’impossible. Et pour cause, la majorité des cafetiers imposent leur loi en procédant carrément à la fermeture de ces installations sanitaires, pourtant exigées par la réglementation en vigueur.
Si certains gérants de ces lieux publics justifient leur acte par ce fallacieux prétexte “on n’a pas d’eau !”, d’autres, en revanche, n’ont rien trouvé de mieux que de recourir à cette formule mercantile qui consiste à gérer cet espace “à la tête du client”. L’un des propriétaires d’une cafétéria est allé jusqu’à mettre une curieuse pancarte portant la mention suivante : “Les toilettes sont réservées exclusivement aux clients !” Mais quels clients ?




comparez son texte à ce qu'il nous reproche et faites une conclusion bilah alaikoum.
si laaradj n'intervient pas tout de suite avant les

baghdadi laaredj
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 4238
Age : 77
Date d'inscription : 02/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum