SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
50.99 €

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

+6
Brahim
benyahia
MOUNDHIR
messaoudi A
abidine
hammami khalfallah
10 participants

Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par hammami khalfallah Jeu 4 Fév 2010 - 23:38

Geminez à Saïda
Solidarité & nostalgie

Par Aouad Djillali (écrivain)Janvier 2010


La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204093251436765376542

J’ai fait la connaissance de Gabriel Antoine Gemenez grâce au forum de Saïdabiida., C’était d’abord une photo d’un homme d’âge mûr, jovial, avec de grosses lunettes et des messages courts pleins de gentillesse et de convivialité. Et puis, au fur et à mesure, les forumistes découvrent un homme plein de générosité, actif, présent dans toutes les opérations de solidarité en faveur des démunis et des gens qui souffrent. Il a particulièrement brillé par son élan de cœur à l’occasion de la quête en faveur du petit Abderrahmane atteint d’une maladie qui nécessitait des soins à l’étranger.
Né à Oran en 1952 de parents sourds muets, (le père originaire de Saïda et la mère d’un village de la Côte Ouest entre Oran et Mostaghanem), Gabriel a passé son enfance à Mers-El-Kébir dans un milieu pauvre, entre arabes et pieds-noirs jusqu’en 62. Il retourne pour la première fois en Algérie le 17 janvier 2O1O.


Arrivée à Oran


La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204093704436765376576

Figure 1: dans un café de l'aéroport Gimenez avec ses amis d'enfance.

Nous sommes allés attendre Gemenez à l’aéroport où nous avons fait par hasard la connaissance de ses amis d’enfance (une femme et deux hommes) venus le voir après 47 ans de séparation. A son arrivée, Gabriel embrasse le sol : c’est la première chose qu’il a faite à sa sortie de l’avion, un geste qu’il explique spontanément et de façon confuse, en pleurant: « C’est l’émotion profonde ; il fallait que je le fasse, disons que c’est le lieu de ma naissance, qu’on a toujours dans son cœur. On ne peut pas oublier la terre où on est né, c’était pour moi très important de revenir en Algérie. Je ne sais pas comment l’expliquer ; c’est quelque chose qu’on a en soi ».


La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204094026436765376590
Figure 2: à l'arrivée dans un café de l'aéroport: de g à d: Fezza, Aouad, nouar , gimenez et Hammami.

Il a aperçu dans la salle des pas perdus, tout près de nous, une amie d’enfance qu’il a reconnue facilement et il s’est jeté dans ses bras. Spectacle émouvant ! ils sont restés enlacés une dizaine de minutes, avec de grosses larmes roulant sur leurs épaules respectives, « Elle me gardait quand j’étais petit parce qu’elle est un peu plus âgée que moi ; elles étaient plusieurs sœurs, on jouait ensemble dans la cour, je me souviens très bien de sa mère, elle faisait des gâteaux et me donnait toujours quelque chose à manger, c’était vraiment le partage et ça, je le retrouve encore aujourd’hui ».
En route pour Saïda
Nous avons fait le voyage Oran-Saïda (presque 200 kilomètres) pendant la nuit, via Sidi Bel Abbes, un itinéraire qui nous rappelle de tristes souvenirs ; j’étais assis à l’arrière avec Gemenez dans la voiture de Fezza Mohamed qui était au volant, à côté de Hammami Khalfallah ; une autre voiture nous précédait dans laquelle il y avait Abdelkader, père du petit Abderrahmane, le docteur Sadek et Nouar.
Gabriel m’a étonné par son calme et sa joie de se retrouver embarqué dans un voyage de nuit, par route, lui qui est habitué au TGV, en pays inconnu de surcroît. J’avais l’impression qu’il avait oublié l’actualité qui nous a rendus tristement célèbres ou qu’il n’y croyait pas trop. Moi-même je n’étais pas à l’aise dans ce voyage parce que j’avais encore en mémoire les images d’une époque où cette route nous était pratiquement interdite ; quand les gens obligés de se rendre à Sidi Bel Abbes, pour des obligations professionnelles, surtout, faisaient un grand détour par la wilaya de Mascara. Nous avons traversé El Merdja (une zone de sinistre mémoire) vers 22 heures. J’ai essayé de faire parler Gabriel un peu pour le distraire, un peu pour oublier ma propre peur. Il répondait spontanément et le plus simplement du monde à mes questions. Par moments, je ne le croyais pas quand il me disait qu’il trouvait le voyage normal, qu’il n’avait aucune appréhension et pas la moindre crainte, « Non, pas du tout, je n’ai pas peur ; je suis avec vous ; vous êtes venus m’accueillir à l’aéroport, vous m’avez entouré, vous avez fait des kilomètres rien que pour moi, ça m’a ému »
Comment s’est passé la préparation de ton voyage ? Je te pose cette question par curiosité, parce que tu es venu tout seul ; ce voyage est peut-être senti comme une aventure ?
« Non, parce qu’en fait, j’ai retrouvé le pays où j’ai passé une partie de mon enfance ; pour moi, c’est pas une aventure ».


La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204095228436765376666
Figure 3: Gimenez dans le jardin public de Saïda (quartier La Marine)

Etrange assurance de parler comme ça d’un pays qui lui est certes cher mais dont il ne connaît rien, à part quelques images très floues du passé, «j’avais une seule préoccupation : j’ai trouvé le temps long depuis que j’ai décidé de venir, j’étais impatient de venir à Saïda, parce que je sais que je vais passer un séjour inoubliable à Saïda, des passages qui feront partie des plus beaux jours de ma vie ».
Pourtant, en arrivant, tu as trouvé des personnes que tu ne connaissais pas.
« Oui, mais j’avais l’impression de les connaître ; parce que je me trouve en ces gens-là, il y a l’honnêteté, la sincérité, l’union. En un mot, les choses auxquelles j’attache beaucoup d’importance. »


Pêle-mêle


Tes sentiments envers les trois villes : celle où tu es né, celle où tu as grandi et celle de tes parents, est-ce que tu as une préférence ?
« Non, il n’y a pas de préférence, de toute façon, je suis comme vous, on aime ses parents et on ne les oublie pas, donc.. »
Tu penses que ce sentiment (l’amour des parents) est spécifiquement algérien ?
« Oui, l’algérien a le plus le sens de la famille et ça, moi, aussi je l’ai, c’est quelque chose que j’ai gardée, ça n’a pas disparu »
Pendant son séjour à Saïda, j’avais l’impression que tu étais en quête de quelque chose,
« Oui, je suis en quête de quelque chose, mais je sais pas comment expliquer ça ; c’est en moi ».
D’après ce que j’ai compris, tu n’es pas à la recherche de quelque chose de précis, il y a quelque chose au fond de toi-même, de l’ordre de l’innommable.
« Oui, en tout cas, je me sens bien; c’est bizarre depuis que je suis parmi vous, je sens que je n’ai besoin de rien d’autre »
Est-ce le contact de tes racines qui te manquait ?
Réponse :
Oui, certainement ; Je ne sais pas, maintenant je me sens intégré, dès le premier jour d’ailleurs.

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204095744436765376699
Figure 4 :devant la mairie de Saïda: de g à d: Hadjadj (chef de cabinet), Boualem (maire), Gimenez et Talbi Habib.

Vous avez participé à quelques actions de solidarité avec sadek, je pense en particulier à votre visite à hassasnas, quelles sont tes émotions de donner des chaises roulantes à des gens qui en avaient vraiment besoin ?

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204100109436765376710
Figure 5: chez Sadek, remise du premier prix du concours (un micro portable) offert par le docteur Sadek au lauréat Bechamed.

Ça m’a beaucoup chagriné, je pense que ces gens-là en avaient besoin depuis longtemps, j’aurais senti la même chose dans un autre pays ; c’est une question d’humanité, en fait ; mais en particulier à Saïda parce que j’y ai mes attaches, je ne peux pas le nier ;

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204100650436765376720
Figure 6 :chez Sadek lors de la remise des prix; Abdelkader, le frère aîné du docteur Sadek en train de préparer du thé à la menthe à la fin du repas.

Ce n’est que plus tard que j’ai appris que mon père était natif de Saïda, je l’ai pas su tout de suite.
J’ai assisté à un match de foot, dans la tribune officielle ça été un moment très heureux, les supporters ont manqué à leur devoir, le Mouloudia est une bonne équipe, ses joueurs ont une bonne vision de jeu, ils méritaient d’être supportés, encouragés, acclamés ; indépendamment des liens affectifs ; moi, je les ai supportés, ils ont dû se dire mais il est fou.

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204101913436765376780
Figure 7 : chez Messaoudi, un méchoui en l’honneur de Gabriel

Parlons un peu de tes repères. Est-ce que tu as trouvé quelque chose?
Le forum m’a permis de me faire des amis et c’est déjà quelque chose d’important, avec le voyage à Saïda je suis sorti du virtuel ; là, je suis en contact physique avec eux, je les vois en chair et en os,
A la Fin de ton séjour, est-ce que tu sens que quelque chose a changé en toi ?
Oui, bien sûr, beaucoup de choses ont changé ; ce ne sont plus les contacts à distance, froids du forum. Maintenant, c’est le concret, c’est la chaleur humaine.

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204103019436765376813

Figure 8 chez Messaoudi, de g à d: Talbi, Messaoudi, Gabriel, Docteur Sadek et son frère Ben Khelifa.


Comme une bouteille à la mer


C’est grâce à Sadek que tu es venu à Saïda : comment tu as fait sa connaissance ?
Tout a commencé par le message concernant le petit Abderrahmane que j’ai reçu, c’est Abidine qui m’a envoyé le message sur ma boite email, il a dû avoir mon adresse par le site Saïda Nostalgie, j’étais bouleversé par ce petit enfant qui méritait d’être aidé. Par la suite, j’ai eu un message du docteur Sadek. Entre temps, j’avais commencé à faire des démarches auprès de l’institut Curie à Paris. Parallèlement, en accord avec sadek, je récoltais de l’argent auprès de musulmans et de non musulmans également. Donc voilà comment on s’est connu, de façon tout à fait fortuite, et c’est à cette occasion qu’il m’a révélé le forum saidabiida et j’ai adhéré tout de suite au forum. Tout a été déclenché par Abderrahmane

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204103820436765376848

Figure 9: une pause dans un café au retour d'Oran pour récupérer les fauteuils roulants pour des handicapés;, Abidine et Amrani Chafik ont fait le voyage Alger-Oran-Saïda pour récupérer les 16 fauteuils de l’aéroport et les acheminer sur Saïda.

« Quand j’ai appris qu’Abderrahmane est guéri, j’ai éprouvé beaucoup de satisfaction, quand je l’ai vu ici à saida, j’ai été ému ; il est en quelque sorte, notre fils. Nous avons ressuscité un petit bambin qui méritait de vivre comme tout le monde. »

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204104432436765376864

Quelques mots sur la chaîne de solidarité qui s’est formée grâce au SOS lancé par Houichi Abdelkader sur un site internet pour sauver son fils menacé de cécité par un cancer de l’œil (il en avait déjà perdu un une année auparavant) : une première démarche consistait à réunir l’argent nécessaire pour la prise en charge. Des gens se sont mobilisés en France (Sadek, Gemenez, Benyahia, Moulay, Chenna…), au Canada grâce à Tewfik Dehinine, en Suède, grâce à Baghdadi Laredj ; à Saïda, grâce à la Radio, (en particulier, l’animatrice d’une émission « errahma ya ness », « appel aux âmes charitables » et à beaucoup de gens comme Nouar, Fummeur de miel et Abidine ; une deuxième consistait à trouver la structure sanitaire approprié ; pour des raisons de visa, le malade a été envoyé en Jordanie d’où il est retourné tout à fait guéri après quelques mois de soins à l’hôpital royal.
« J’ai vécu 62 comme une rupture. Avant, on entendait les adultes parler de la France comme de quelque chose de grandiose mais une fois là-bas, on a constaté qu’on a quitté le paradis pour quelque chose de terrible «

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204105019436765376876
Figures 10 & 11 :des actions de solidarité en faveur des handicapés moteurs à Saïda et les environs; étaient associées, une association et une structure officielle relevant du ministère de la solidarité sociale

« Ça été très difficile pour moi de me reconstituer après la rupture, après la mort de ma mère en 64, j’étais à l’assistance publique, j’étais retiré de ma famille pour retrouver d’autres cultures, on avait une culture méditerranéenne, dans la nourriture, dans la façon de vivre. Et puis, on n’était pas les bienvenus, on était considérés comme des étrangers, mais, on s’est habitué petit à petit, »
Alors tu penses maintenant que tu as réussi ta reconstitution et que tu es serein et bien dans ta peau, grâce à ce voyage que tu as fait en Algérie

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204105947436765376908

Figure 8 à la radio locale

En fait c’est une sorte de thérapie qui m’a redonné le goût de vivre, parce que j’ai eu des passages difficiles dans ma vie, voilà, grâce à votre forum et grâce à vous, je le redis, c’est pas des paroles en l’air, encore une fois, je vous le dis, sincèrement, je suis très heureux, et je suis malheureux de vous quitter, enfin, chaque belle chose a une fin, comme on dit

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204110337436765376927

Figure 9: au stade olympique de Saïda avant le match : Gemenez avec le docteur Sadek et le président du MCS (M. Khaldi)

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204110337436765376928

Figure 10: au siège du Mouloudia au quartier "les castors"

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204111831436765377029
Figure 11 :chez moi autour d'un repas


La prière de Gimenez




« je tiens, pour mon dernier soir parmi vous, à vous dire un grand merci, pour votre accueil, je me sens de plus en plus parmi vous, je vous souhaite à vous et à vos familles, beaucoup de bonheur, réussite et surtout la santé, et vos proches, et puis, un dernier mot pour dire soyons bénis, tous ici présents ainsi que les absents qui n’ont pas pu venir, voilà, je souhaite de tout mon cœur que l’équipe nationale nous ramène la coupe d’Afrique, et comme on dit, inchallah »

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100204101352436765376750

Une gandoura de Tamanrasset comme cadeau à Gabriel, offerte par l’association que je préside (ASSF) Association Saïda Sans Frontières.


Le message de Gimenez




« Un message aux algériens et aux français d’origine algérienne : que nous soyons les frères de la réconciliation, et que nous soyons unis, loin des liens par intérêt qui ne donnent aucun résultat ».

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) 100205114206436765378445

Figure 12: chez Abdellaoui autour d'un repas

Post-scriptum

Ce petit message formulé en des mots très simples, sorti du fond d’une âme innocente, pétrie d’émotion, émis par un accidenté de l’Hitoire transplanté d’un pays à l’autre pendant son enfance, à un âge où l’on a le plus besoin de stabilité et de repères solides pour pouvoir se former, un être humain qui a passé toute sa vie à se reconstituer tout seul, à recoller les morceaux, à cicatriser sa blessure, illustre on ne peut mieux, les dégâts d’un terrible malentendu. Les algériens de l’époque avaient toutes les chances de s’entendre, de vivre ensemble malgré leur diversité. La bêtise l’a malheureusement emporté sur le bon sens. La suite est connue. Il ne sert à rien maintenant de désigner des coupables.

Le débat n’est peut-être pas clos. Il y a une dizaine d’années, j’ai vu des algériens bien intégrés, français dans leur tête, pour ainsi dire, déposer des dossiers de demandes de titre de séjour au même bureau que des asiatiques accompagnés d’interprètes, qui avaient échoué par pur hasard en France. Je me suis dit, en moi-même, que quelque chose n’allait pas dans les rouages de ce système. Avais-je le droit de le penser ? Je n’en sais rien. Toujours est-il que je l’ai pensé.

A la même période, je me suis trouvé à mon insu, mêlé à des querelles où des concepts comme « intégrés, assimilés, étrangers, racistes, immigrés, et que sais-je encore ? », volaient en l’air comme des pierres lancées par des frondes. On était un groupe, une amie pied-noir originaire d’Oran, entre autres (que je salue au passage), à dénoncer les présupposés à partir desquels les communautés s’interpellaient (un chahut de part et d’autre d’un mur d’incompréhension) et à penser que seuls les traits d’union (c’est comme ça qu’on définissait une certaine catégorie humaine) pouvaient sortir le débat de l’impasse.

Quelques années plus tard, dans la Maison de la Culture de Saïda, lors d’un vente dédicace de mon livre, un français professeur à l’université de Lyon, spécialiste en sémiotique, qui séjournait chez nous pour quelques semaines dans le cadre d’un programme de coopération entre nos deux pays, prend la parole et termine son intervention par quelque chose entre la remarque et le souhait : « les rendez-vous ne sont pas manqués, ils sont différés ».

Ainsi soit-il !

Djillali Aouad
Janvier 2010


Dernière édition par hammami khalfallah le Ven 5 Fév 2010 - 19:44, édité 2 fois (Raison : mise en forme définitive)

hammami khalfallah
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 3879
Date d'inscription : 12/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par abidine Ven 5 Fév 2010 - 14:55

Salem

Bravo Si Aouad pour ce beau récit qui parle bien sur du séjour de Gabriel en Algérie ; mais qui nous fais rappeler aussi ce rapprochement et ce formidable lien qui a été crée entre nous , j’ai entendu de mes propres oreilles Si Sadek dire très passionnément et sincèrement que le voyage qu’il venait de faire cette fois vers l’Algérie était l’un, si ce n’est son meilleur voyage au pays, de cette ambiance qui régnait entre les forumistes et des rencontres quotidiennes tout en ayant toujours une pensée pour ceux qui n’étaient pas présents , souhaitons à l’occasion , un prompt rétablissement à Gabriel ,qui a prit un coup de froid et qu’il le force a rester à la maison après son retour en France c’est à croire que l’air de Saida lui manque déjà !!
Qu’a chaque venu d’un de nos frères fel ghorba dans sa ville natale ne passe pas inaperçue nos maisons seront les vôtres , et comme on dit à Saida « w hak el melh li binatna , nhabkoum fi lah »
Bouanani Zine el abidine
abidine
abidine
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : alger
Nombre de messages : 2937
Age : 46
Date d'inscription : 24/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par messaoudi A Ven 5 Fév 2010 - 20:01

SALAM SI AOUED ET SI ABIDINE.
C'est trés beau et trés touchant ce que vous avez fait,il faut encore immortalisé ses merveilleux moments et c'est la preuve de la réussite de SAIDABIIDA des moments inoubliable non pas virtuelle mais réel il n'y à pas que GABRIEL qui était émû moi aussi j'ai fais la connaissance de SI SADEK,ABIDINE,CHAFIK,MELLEOUKI KHALFALLAH,BEKHLIFA,KHALFAOUI,DJILLALI,Aek,ABDELLAOUI,HABIBO,SI FEZZA,NOUAR,FUMEUR DE MIEL,MOHAND.J'ai retrouvé cheikhi SI BAGHDADI et j'attends de voir inchâallah SI TEWFIK,SI SEGHIER et ceux de FRANCE inchâallah,on ne dit pas MA3RIFAT ERDJAL KNOUZ et tout cela grace à SAIDABIIDA ALLAH IDAOUAM 3ALINA LEMHABA.
messaoudi A
messaoudi A
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : SAIDA
Nombre de messages : 1949
Age : 68
Date d'inscription : 18/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par MOUNDHIR Ven 5 Fév 2010 - 20:09

Mes frères,

Barakallahou fikoum.. C'est émouvant!

MOUNDHIR
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : FRANCE
Nombre de messages : 532
Age : 63
Date d'inscription : 30/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par benyahia Ven 5 Fév 2010 - 20:49

Salam

je remercie beaucoup tous les freres de SAIDABIIDA pour leur l'accueil chaleureux a Mr GABRIEL et le recit élaboré par si AOUED c'est si precis comme si on etait avec vous a saida ,mais se sera qu'une partie remise inchallah ou tous les freres du forum se retrouveront autour d'un bon repas (un berkoukesse pourkoi pas ),(du virtuel au réel ),longue vie à SAIDABIIDA
benyahia
benyahia
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Paris
Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par Brahim Ven 5 Fév 2010 - 21:17

salam alaikoum,
Un trés beau parcourt, j'aurai bien voulu être parmis vous mais domage. c'est magnifique, je suis trés contant pour gemenez. je vois qu'il etait bien entouré et entre de bonnes mains. bravo et merci à tous. en vérité c'est ça la solidarité et la fraternité que j'ai tant souhaité entre nous saidéens alors je pris le tout puissant de préserver nos relations et d'attendrir nos coeurs. Je dis à gemenez que saida c'est chez lui et c'est notre frère il reviens quand il veut, je souhaite trés fort de coinsider mes congés avec son prochain séjour à saida incha allah
Brahim
Brahim
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Colombes 92 France
Nombre de messages : 1293
Age : 65
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par messaoudi A Ven 5 Fév 2010 - 21:47

SALAM.
Ce serait formidable y à SI BRAHIM MARHABA BIKOUM FI ZAOUYAT SAIDABIIDA.
messaoudi A
messaoudi A
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : SAIDA
Nombre de messages : 1949
Age : 68
Date d'inscription : 18/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par Nour Ven 5 Fév 2010 - 21:57

La rencontre d’un ange

Tout d'abord, je tiens à vous remercie tous autant que vous êtes :

Administrateurs, forumistes d’avoir crée ce forum formidable qui permet aux saidéens et aux saidéennes de refléter le portrait de notre société à travers vos écrits et vos commentaires.car pour tout vous dire j’ai trouvé l’histoire de Gabriel vraiment féerique, un parcours inoubliable, une âme sensible, un cœur plein d’amour et une amitié qui vient de naitre.

Il faut me croire si je vous dis qu’y’ a pas que la vie de Gabriel qui a changé ; la nôtre aussi, car j’ai eu l’honneur et le plaisir de rencontrer ce merveilleux homme durant cinq minutes tout au plus.

J’ai senti en lui une chaleur humaine inoubliable ; il a parlé en nous transmettant ses émotions qui m’en touché droit au cœur, et cela, malgré la courte durée de notre rencontre.

On lui a demandé s’il a aimé nos plats ; il a répondu que c’était vraiment délicieux, je vous remercie ;on a ajouté :

Ah ! Mr Gabriel vous allez rentrer chez vous avec quel que kilos en plus, il a répondu avec un air angélique et d’une gentillesse parfaitement innocente, c’était vraiment délicieux et il ajouta alors, vous savez on-dit Saida la lointaine, Saida « baida »(avec un accent incomparable).

Mais elle sera toujours prés de mon cœur, j’ai remarqué dans ses yeux une lueur de larmes qui m’a beaucoup émue.

Ces cinq minutes resteront gravées à jamais dans ma mémoire et là encore je me dis que j’ai fait la rencontre d’un ange.
Nour
Nour

Féminin
Localisation : Oran
Nombre de messages : 7
Age : 32
Date d'inscription : 13/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par FASADE Ven 5 Fév 2010 - 21:58

Bravo à tous

C'est ça ce qu'on appelle un retour solennel, le tapis rouge et tous ce qui va avec. C'est magnifique
Merci à nos amis de saida d'avoir donner un peu de leurs COEURS et d'avoir été hospitaliers dans le vrai sens du mot.
Encore bravo.
Mes amitiés
FASADE
FASADE
membre super actif
membre super actif

Féminin
Localisation : France
Nombre de messages : 775
Date d'inscription : 08/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par gabrielantoine Lun 8 Fév 2010 - 0:31

MERCI Mr AOUED Djillali
pour avoir bien résumé ma belle histoire gravée dans mon coeur
pour toute ma vie merci .merci .merci ............
Amicalement Gabriel
gabrielantoine
gabrielantoine
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : auxerre
Nombre de messages : 418
Age : 68
Date d'inscription : 09/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par fezza mohamed Lun 8 Fév 2010 - 22:01

ESSALAM

On parle de l’hospitalité à Saida je vous dis mes chers amis que ce n’est pas nouveau et ça fait parti de nos traditions on l’a hérité de nos encétres. Surtout Saida est la porte du sud et les gens du sud algérien sont très connus par leur hospitalité et c’est notre devoir d’être présent dans ses moments surtout avec des gens qui nous viennent de loin et qui marque toujours leur présence dans les moments difficiles.

Je tiens encore à remercier une autre fois tous les formistes de Saidabiida qui ont marqué leur présence en ouvrant leur maison pour accueillir notre hôte MR GIMINESE

Amicalement Mohamed Fezza
fezza mohamed
fezza mohamed
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1383
Age : 63
Date d'inscription : 09/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain) Empty Re: La visite de Gabriel à Saida vu par Mr AOUED Djillali (Ecrivain)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum