SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Code promo Cdiscount : 7€ dès 50€ et jusqu’à 100€ d’achat ...
Voir le deal

LA SIGNIFICATION DE LA DANSE FOLKLORIQUE (SUITE)

Aller en bas

LA SIGNIFICATION DE LA DANSE FOLKLORIQUE (SUITE) Empty LA SIGNIFICATION DE LA DANSE FOLKLORIQUE (SUITE)

Message par rahmani norredine Jeu 13 Aoû 2009 - 18:36

La signification anthropologique de La danse folklorique de Moulay Tayeb. La danse est considérée comme l’une des formes artistiques les plus anciennes que l’homme a su développer depuis la préhistoire .Elle a été toujours liée au monde des dieux et des forces divines et en particulier la danse féminine , je cite l’exemple des danseuses du tombeau en Inde, les danseuses égyptiennes dans la civilisation pharaonique ou la danse des vignes dans la société espagnole ou les femmes dansaient a moitie nues à l’aube dans les champs des vignes pour que les dieux protégeaient leurs récoltes des orages et des tempêtes …etc. Même chez nous dans notre petite societe, qui ne peut pas échapper a l’ordre de la nature, qui ne se souvient pas du culte de lounja ? cette tradition païenne que les sociétés primitives célébraient dans un décor festif pour implorer le dieu de la pluie durant les périodes de sécheresse pour qu’il pleuve ,on lui offrant jadis la plus belle femme ,ce n’est que par la suite et surtout avec l’islamisation de notre société ,que la belle femme a été remplacée par une louche que les gens décorait comme une mariée dans sa nuit de noce et ils parcouraient toutes les rues de la ville en brandissant cette mariée postiche en chantant « lounja a’ret roha ya rabi chemakh rasha ». Si la danse féminine est concentrée sur tout ce qui est beauté corporelle et charme physique de la femme , qui exécute généralement des danses pour apaiser la colère des dieux et des forces du mal ,la danse masculine quant à elle ,a été toujours liée a l’activité et au vécu quotidien de l’homme tels que :le travail , la chasse, la guerre… cela nous explique explicitement le pourquoi de l’utilisation de certaines armes comme le bâton dans la danse el alaoui ou l’ épée dans la societe des touaregs ou le fusil et la carabine dans la danse de gouarires ou la fantasia…etc. La troupe de Moulay Tayeb est l’une des formations folkloriques -que regorge notre société saidéenne -qui préserve a nos jours beaucoup de maillons d’une importance primordiale de notre patrimoine populaire traditionnel .Le mérite revient à tous les anciens membres et adeptes de la zaouia (rabi yarhamhoum) qui, depuis sa création en 1910, ont pu perpétrer et pérenniser soigneusement cette culture populaire que Saida représente dignement dans toute la région des hauts plateaux. On plus de tout ce qui est religieux (lecture du coran, prières, prise en charge des invités et personnes étrangères …) Les membres de la troupe de Moulay Tayeb exécutent a la perfection, durant el w’aada, des tableaux artistiques sous forme de danses folkloriques populaires très significatives. Ils se mettent en cercle, l’un à coté de l’autre exprimant ainsi l’union ,la force et l’entraide qui existent au sein du groupe. Le spectacle est anticipé par el t’bal suivi de la danse Sara puis la danse el baroude pour en finir avec el had’ra et el fatiha . El t’bal est un moyen pour annoncer le début des festivités ou du spectacle, c’est une forme de communication pour sensibiliser toute la population pour y participer, mais sa fonction initiale était spécialement pour annoncer la guerre .Les sons que produisent les tambours, le vacarme et les cris des guerriers étaient utilisés comme tactique pour intimider l’ennemi et semer la panique dans ces rangs, comme le cas du tamtam en Afrique. ---suite---

rahmani norredine

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 05/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum