SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -40%
-40% sur les baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Du chasseur-cueilleur à l'agriculture sédentaire

Aller en bas

Du chasseur-cueilleur à l'agriculture sédentaire Empty Du chasseur-cueilleur à l'agriculture sédentaire

Message par benzai omar Sam 28 Nov 2020 - 18:58

lu quelque part.
Omar.

Du chasseur-cueilleur à l'agriculture sédentaire.

Le passage de l’humain chasseur-cueilleur à l’agriculteur sédentaire n’a pas été simple.
L’agriculteur sédentaire restait à côté de ses ordures et de ses excréments, souvent réunis dans des fosses ou des lieux précis, où ils macéraient et pourrissaient. Les premiers villages devaient sentir très mauvais et attirer des nuées de mouches et de moustiques. Le fait de vivre en milieu confiné, près de ses ordures, devait entraîner la crasse, la prolifération de germes et de maladies.
Le chasseur-cueilleur, nomade, laissait ses ordures dans un endroit puis se déplaçait et ne vivait donc pas dans l’accumulation de ses propres déchets. Il circulait et dormait dans un univers à l’air libre. Ils étaient plus propres, se baignaient dans les rivières ou les lacs clairs, non pollués par le village sédentaire. Les chasseurs-cueilleurs devaient avoir des dents blanches et saines car ils mangeaient des racines, des fruits et du gibier. Les agriculteurs, mangeant du pain (dont le sucre en fermentant devient acide), devaient avoir des caries, des chicots, des haleines épouvantables. L’agriculture entraîna de fait une organisation, un travail régulier répétitif : labourage, plantage ou récolte, ces trois activités forcément plus harassantes que la chasse ou la cueillette. L’agriculteur vivait dans la routine alors que le cueilleur vivait dans la découverte permanente de décors nouveaux. L’apparition du travail organisé chez les sédentaires entraîna l’apparition des hiérarchies. Les chasseurs-cueilleurs, eux, pouvaient se contenter d’un seul chef (sorte de guide choisissant la direction à prendre pour trouver de la nourriture et des abris). Chez les agriculteurs sédentaires apparurent des sous-chefs, des sous-sous-chefs, autant d’intermédiaires qui profitaient du travail des
autres et en faisant eux-mêmes le moins possible. Vivre en milieu clos entretenait la rivalité entre les mâles dominants, ce qui provoquait un surplus de violence.

Alors que les chasseurs-cueilleurs avaient un régime alimentaire très diversifié, les agriculteurs mangeaient tous les jours les mêmes aliments (du seigle et des pois, par exemple, pour les premières communautés agricoles européennes), ce qui pouvait entraîner des carences en vitamines ou en oligoéléments. Les uns avaient une nourriture saine mais aléatoire, les autres une nourriture nutritivement pauvre mais régulière.
Moins d’hygiène, une moins bonne qualité d’air, d’eau et d’aliments, entraîna une baisse de la taille chez les agriculteurs sédentaires. Le travail dans les champs apportait des problèmes de dos et de rhumatismes articulaires.
Cependant, les chasseurs-cueilleurs autolimitaient les naissances puisqu’ils ne pouvaient pas garder les enfants en surplus, pas plus que les personnes âgées incapables de marcher ou de chasser, alors que les agriculteurs sédentaires pouvaient conserver tous les enfants avec la certitude de les nourrir, ainsi que les personnes âgées. Le chasseur-cueilleur vivait dans le présent. L’agriculteur sédentaire vivait dans le futur. Le fait de planter une graine pour prévoir une récolte dans les mois
suivants obligeait à une tournure d’esprit fonctionnant en mode gestion du futur, d’où l’apparition des premiers calendriers. L’avantage fut finalement donné il y a dix mille ans aux agriculteurs sédentaires. Quant aux chasseurs-cueilleurs, ils disparurent progressivement, se réduisant à quelques rares tribus que l’on rencontre encore dans les dernières grandes forêts d’Amazonie, de Papouasie ou du Congo.
Omar. Lu quelque part.

benzai omar
membre actif
membre actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 55
Age : 67
Date d'inscription : 01/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum