SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -54%
Colle Pattex « Ni clou ni vis » ...
Voir le deal
2.91 €

L'un des 24 martyrs était Saidéen

Aller en bas

L'un des 24 martyrs était Saidéen Empty L'un des 24 martyrs était Saidéen

Message par nouar Ven 3 Juil 2020 - 18:04

Pour Mémoire
Cherif BOU BAGHLA, l'autre vaillant résistant de l'Oranie.
Depuis le moment où nous avons mis, pour la première fois, le pied dans la grande Kabylie, jusqu'à la conquête définitive de 1857, les cherifs ont été, pour ainsi dire, en permanence dans cette région.
Le plus célèbre de ces agitateurs est, sans contredit, Mohamed ben Abd Allah, surnommé Bou-Baghla qui, pendant quatre ans, nous a tenus constamment en haleine, nous a fait mettre en mouvement de nombreuses colonnes et nous a amenés à créer divers postes militaires, qui sont restés des points d'occupation.
Le Commandant Robin Chef du bureau arabe d'Alger.
QUI EST BOU BAGHLA ?
De son vrai nom Mohamed El-Amdjed Ben Abdelmalek, Chérif Boubaghla, il fut nommé aussi Bou-Seïf - un rappel des Siafas de l’émir Abdelkader, les fameux « Cavaliers rouges », dont avait fait partie Boubaghla, arrivant de l'ouest du pays (des environs de Saida), il s'établisse à Sour El-Ghozlane en 1849.
En 1851, les Français se rendirent compte des activités instigatrices de Chérif Boubaghla, il est arrêté et accusé de subversion et d’incitation à la rébellion. Il réussit à s’évader pour se réfugier à la Kalaâ Beni Abbas, ensuite il rejoignit la tribu des Melikeuch le 24 février 1851 où il l’érigea comme base arrière de sa révolte contre l’occupation française. Il remporta sa première victoire militaire contre les forces françaises commandées par l’officier Beauprêtre gouverneur de Béni Mansour le 02 Mars 1851. Du 24 Mars au 04 Avril 1851, il multiplia ses attaques contre l’ennemi avec réussite, il essaya en outre d’étendre sa révolte dans les différentes régions du pays par le biais d’un groupe de messagers qu’il chargea de faire la propagande à Médéa, El-Asnam, Miliana... .
En Août 1851, il lança la révolte de la Kabylie qu’il étendit après l’adhésion de Fatma N’soumer.
Ses combats n’étaient pas réservés à la seule armée française, mais aussi aux éternels traîtres qu’on trouve un peu partout. Parmi ces traîtres qui le combattaient, on retrouve encore un Mokrani (Lakhdar-ben-el-hadj-Ahmed-Moqrani), qui va se rendre célèbre en tendant une embuscade à Boubaghla, le tue, le 26 décembre 1854, le décapite. Sa tête fut exposée sur un poteau en plein centre de la ville de Bordj-Bou-Arréridj puis offerte aux Français. Ceux-ci le remercièrent en le nommant Bachagha.
Le crâne de Bou Baghla se trouve comme trophée de guerre à Paris dans le Musée National d'Histoire Naturelle, sous le numéro 5942. Là, où se trouvent les cranes de beaucoup de nos valeureux résistants comme Cheikh Bouziane, le chef de la révolte des Zaâtchas (tué par un autre Mokrani), Mohamed Ben-Allel Ben Embarek, lieutenant de l’Emir Abdelkader, descendant d'une grande famille maraboutique de Koléa, il est tué par l'armée française lors du combat de l'oued El Malah, à l'ouest d'Oran, le 11 novembre 1843
nouar
nouar
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Saida,Algérie
Nombre de messages : 1778
Age : 66
Date d'inscription : 02/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum