SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-8%
Le deal à ne pas rater :
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
1099 € 1199 €
Voir le deal

le pouvoir d'achat

2 participants

Aller en bas

le pouvoir d'achat Empty le pouvoir d'achat

Message par benaissa Ven 24 Mar 2017 - 8:50

Le pouvoir d’achat


Le citoyen algérien ne se fait plus d’illusion, il a tout compris, au point qu’il a tout lâché. Il ne supporte plus cette situation intolérable envenimée par un pouvoir d’achat des plus bas, un chômage galopant et une vie des plus médiocres. Il se sent malheureux. La majorité des algériens (pères de familles), sont atteints de maladies graves. Si ce n’est l’hypertension, c’est le diabète, ou encore les accidents vasculo-cérébraux. Il ne se passe pas un jour sans que l’on ne comptabilise des centaines de cas admis dans des centres hospitaliers pour étourdissement, vertige, douleurs abdominales, maux de tête, tous des symptômes de maladies lourdes. Les tensions sur les produits de large consommation et l’augmentation spectaculaire des prix en l’espace de quelques mois, en sont parmi les facteurs exogènes à l’origine du malheur des algériens. Près de 30 % d’algériens actifs perçoivent une rémunération mensuelle de moins de35.000 DA. Pour les retraités, c’est une autre paire de manche. Ces derniers font partie du peloton de queue. En dehors de l’augmentation vertigineuse des prix des produits de large consommation tels, l’huile de table, les haricots secs, les lentilles, la patate, le riz, et c’est la menace qui plane sur le lait. Avec un revenu qui vacille entre 25.000 et35.000 DA, l’algérien doit faire face à l’alimentation, à la scolarisation de ses enfants, aux frais de la santé, aux différentes charges (loyer, électricité, eau, téléphone). Il faut être vraiment un acrobate ou trapéziste pour joindre les deux cordes. Les basics économiques sur les élasticités de l’offre et de la demande semblent ne plus fonctionner. Tout en aval de la chaîne commerciale, les boulangers et autres épiciers n’hésitent plus à réviser "unilatéralement" les prix, devant des pouvoirs publics impuissants. Ce petit tour d’horizon démontre si besoin est, que le pouvoir d’achat de l’algérien est mis à rude épreuve. Le sentiment d’appauvrissement est bien présent chez l’algérien qui craint que la situation s’empirera. Le système inéquitable de redistribution de la richesse ainsi que la dépendance de la fluctuation des prix des hydrocarbures, fait que le pouvoir d’achat reste fragile. Pour tenter d’oxygéner un tant soit peu le niveau de vie, les experts mettent sur la table plusieurs propositions, telles les baisses fiscales et tarifaires, baisse de la TVA, de manière à réduire d’une part, la pression fiscale sur l’économie légale et éradiquer progressivement le commerce informel, et d’autre part, de redonner du souffle au pouvoir d’achat. Mais le consommateur algérien reste sceptique quant à ces propositions, pour la simple raisons qu’il a perdu toute confiance et tout sens de la réalité. Plus d’illusions, plus de mensonges et plus de baratin. Ce que veut l’Algérien aujourd’hui, c’est du concret et du palpable, car il y va de son avenir.


benaissa

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

le pouvoir d'achat Empty POUVOIR D ACHAT?? PEUT ETRE ACHAT DU POUVOIR!!!

Message par baghdadi laaredj Sam 25 Mar 2017 - 10:16

L algerie est npays voyou , hors norme et hors toute analyse .. le pouvoir d achat est une expression empruntee a des pays "NORMAUX".. . aucune analyse n est la bonne .. les prix sont eleves ... et chose bizarre ce ne sont pas les couts de production deduit d une analyse d exploitation ou on traque le prix e revient pour etre competitif .. NOn pas de soucis de ce cote .. On ne produit rien ou presque ni pour auto satisfaction nationale et bien sur encore moins pour l exportation .. Nos prix c est une histoire d importation .. les prix d achat sont l affaire des milliers d importatateur tout venant et pour le prix a la vente et revente c est les barons repartis par secteur .. Au nom des fausses declarations de marche libre on vend avec des marges de gain prohibitives .. .. Vendre de l ail a 1600da le kilo ou la banane a 800da .. au vu et su du ministre du commerce impuissant ..
quand on sait qu il suffit de faire allegeance au regime pour debloquer des milliards de pret , l importateur s arrange .. il est l ami du regime et du plus fort .. des hauts places et generaux pour ne pas les citer .. cettte argent en dinars est depose avec une facture pro format souvent surevaluee ou les produits importes sont fictifs .. et le tour est joue .. l importateur revend en l etat et meme au niveau des ports .. l argent des ventes ne sert pas du tout a rembourser le pret initial car les 1ers milliards sont acquis .. et rebelotte et rebelotte .. Voici des escros partis de rien qui possede des centaines de milliards et dictent leurs lois MENN LAHAYTEHH OU BAKHREHH
Les prix sont eleves ou pas .. on deduit le niveau du pouvoir d achat en choisissanr un panier des 10 denrees et services et cela permet de comparer .. , de definir le pouvoir d achat ""NORMAL""
Il faut dire qu a pays deregle , peuple aussi deregle .. L algerien ne sait pas gerer son budget .. s il gagne 50000da par mois il depensera les 50000 ... tres souvent la paie est dilapidee dans la semaine non pas par la cherete des prix mais par des achats irraisonnes .. Le buget familial est loin d etre un souci majeur dans les menages .. C est le pays des paradoxes ou les quantites de pains rassis ou non jetes dans les poubelles est effarant .. .. On fait des achats "genre" tape a l oeil .. on vit tres souvent au dessus de ses moyens .. .. acheter a credit un vehicule a 150 millions et vivre de hrira a tout bout de champs .. A l image du regime devoye .le petit peuple l est encore plus ..
Et combien meme l Etat pourrait intervenir pour creer des mecanismes de regulation du marche . il reste confronte a une corruption generalisee .. L argent du petrole est une tres grosse vache laitiere et celui qui ne sait pas la traire n aura pas sa goutte de lait
je vous propose un article sur notre comsommation a l algerienne

Qu’on se le dise franchement: l’Algérien ADORE consommer. Sans pour autant y être obligé, il s’en délecte. Inconsciemment, il se retrouve à acheter de tout et du n’importe quoi; ça part d’un simple café le matin au réveil, une bouteille de soda le soir avant de se coucher, en passant par des en cas aléatoires tout au long de la journée. Tout prétexte est bon pour satisfaire son amour inconditionnel à l’égard de la consommation impulsive.

Il est bien connu que chacun de nous a ses propres préférences lorsqu’il s’agit de ses dépenses quotidiennes. Chacun est donc libre d’acheter tels ou tels biens qu’il juge « meilleurs » comparés à d’autres, en ayant toujours pour but d’atteindre un niveau de satisfaction plus élevé.

Le problème qui se pose est : pourquoi, lors de nos achats, abusons-nous autant ?

Ne vous est-il jamais arrivé d’entrer dans un centre commercial avec l’intention de faire des courses bien précises suivant une liste faite au préalable mais que, à la sortie, vous vous retrouviez avec la moitié de votre caddy farcis de produits supplémentaires dont vous n’aviez même pas prévu l’achat ? Ceci est le parfait exemple de l’abus de consommation.

En effet, malgré notre rationalité qui devrait nous résonner en nous incitant à n’acheter que ce dont on a besoin; nous dépensons exagérément ! Nous sommes attirés par les publicités, les promotions et même la disposition des produits. Envoûtés, nous achetons en quantité sans modération ni contrôle de soi comme si nous étions hypnotisés. Disons que dans ce cas là, on frôle la surconsommation.

Prenons exemple sur le mois sacré de Ramadan où la surconsommation des produits alimentaires atteint son comble. Le citoyen est pris d’une incommensurable envie d’achat qui le pousse à acheter presque tout ce qui croise son chemin et avec des quantités plus que suffisantes. Bien entendu, la moitié de ces aliments finiront malheureusement à la poubelle. N’est-ce pas du gaspillage pur? Ce n’est visiblement profitable pour personne. De plus, écologiquement parlant, il en résultera de sérieuses répercutions sur l’environnement terrestre constituant ainsi des menaces pour les êtres vivants.

C’est à partir de cela qu’il est nécessaire, voir même primordial, de quitter cette mauvaise habitude, si ce n’est l’éradiquer ! On devrait songer beaucoup plus à consommer ce dont on a besoin et non tout ce dont on a envie. Se contrôler étant la règle d’or; on se doit de se libérer de l’esclavage que nos pulsions de consommation exercent sur nous.

Pour conclure, il est important de savoir quand, où et comment dépenser. Tout en se souciant de la quantité des biens achetés afin d’éviter le gaspillage, parce qu’en réalité, c’est la gourmandise des consommateurs qui fait beaucoup plus de ravages que leur nombre.

baghdadi laaredj
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 4240
Age : 77
Date d'inscription : 02/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum