SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-13%
Le deal à ne pas rater :
Retour des cartes cadeau Jackpot Fnac
130 € 150 €
Voir le deal

Actualités Saidéennes (El-Watan)

Aller en bas

Actualités Saidéennes (El-Watan) Empty Actualités Saidéennes (El-Watan)

Message par houaribensouici Lun 27 Oct 2014 - 23:25

Précarité : Saïda sombre dans le sous-développement

L’habitat précaire prolifère à Saïda

La wilaya de Saïda est à la traîne dans bien des domaines. Ses habitants ont ras-le-bol, et veulent voir une amélioration concrète de leur cadre de vie.

La wilaya de Saida accuse un sérieux retard dans le développement socio-économique. En 1959, cette wilaya a été promue par décret comme chef-lieu du 13ème département, elle comptait les daïras de Mecheria, Ain Sefra, El Bayadh et Saida. Lors du découpage opéré en 1984, la wilaya de Saida a été amputée des daïras d’El bayadh, Mecheria, Ain Sefra qui donnèrent lieu à deux nouvelles wilayas (la wilaya d’El Bayadh et de Naama).

Tout le monde à l’époque pensait  que Saida allait assurer son décollage économique compte tenu de sa petite superficie (6764  km2) et que cela était gérable, mais il fallait vite déchanter. Des dizaines de citoyens interrogés depuis fort longtemps sur le marasme qui sévit à Saida sont unanimes pour pointer du doigt les députés, sénateurs, élus APC, APW, les associations et la presse. Pour d’autres, la cause serait l’exode rural et le tribalisme, enfin la minorité s’accorde à dire : «Saida fait figure de mal aimée».

Selon le premier recensement économique de l’office national des statiques paru en  juillet 2012, la wilaya de Saida  avec ses secteurs d’activités (construction, commerce, industrie, services) totalise le nombre de 7974 entités et se trouve reléguée ainsi à la 41ème place sur les 48 wilayas du pays  devançant particulièrement les wilayas concentrées dans le  sud algérien à savoir Adrar, Tamanrasset, El Bayadh, Illizi, Tindouf, Naama, Tissemsilt.

Pour ce qui est de la répartition des entités économiques des 16 communes et des grands secteurs d’activité que compte la wilaya, la ville de Saida se taille la part du lion avec  4141 activités (construction, commerce, industrie, services ) représentant 52%, les 15 communes et 5 daïras restantes se contentent de 48% de ces structures économiques. Actuellement la wilaya ne compte qu’une seule ville, le chef-lieu  ne possède même pas de centre ville. La ville des eaux étouffe, que sera-t-elle  dans le futur ? Il faut d’ores et déjà prendre les dispositions qui s’imposent pour élever les daïras en villes, selon un ancien élu de l’APW.

Sid Ahmed
houaribensouici
houaribensouici
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1632
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum