SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Manette Xbox Séries X avec adaptateur sans-fil ...
Voir le deal
52.99 €

quelle(s) solution(s)? 2

Aller en bas

quelle(s) solution(s)? 2 Empty quelle(s) solution(s)? 2

Message par Aouad Djillali Mar 11 Juin 2013 - 7:18

Le compétent-intègre est armé d’une culture qui lui permet de maîtriser les sujets, les situations et les enjeux ; il a une vision transcendantale et une conscience (au sens moral) qui lui sert de garde-fou.
Son contraire est mû par des intérêts personnels souvent immédiats et développe un comportement à base de ruses, de larbinisme, de fourberie…. On a vu pendant les élections, des gens sauter d’un parti à un autre dans le seul but de se faire inscrire ou mieux se positionner sur une liste de candidature. Ce nomadisme partisan s’explique par la recherche d’opportunités ; il n’a rien à voir avec la défense d’idéaux. L’intègre ne se prostitue pas et ne brade pas ses principes. Il lui arrive, bien sûr, de travailler dans un système corrompu mais il reste honnête par respect à ses choix et aux valeurs qu’il défend. Les militaires comme Aboud, Samraoui et Haroune qui ont choisi de s’exiler pour dénoncer le système, reconnaissent qu’il existe au sein de l’armée, beaucoup d’officiers compétents, honnêtes et nationalistes. Dans l’esprit de ce type de cadres (qui existent aussi dans d’autres domaines), le travail doit se faire avec professionnalisme par amour pour le métier (perçu comme une vocation et non une sinécure) et par devoir pour le pays tout en étant conscients qu’ils sont aussi, au service d’un système.
Un homme compétent et intègre fait peur s’il arrive à s’affranchir du système. Il a les moyens de mobilier des hommes autour d’une grande idée et constituer une tribune et une force capable de peser sur le cours des événements. C’est pour cette raison qu’il est l’ennemi N°1 du système, lequel n’admet pas de concurrent car la compétition le met en danger (qu’on se rappelle les municipales de 1990 et les législatives en 1992 !).
Le système utilise tous les moyens pour l’étouffer ou le neutraliser au cas où il arriverait à tromper sa vigilance. Par exemple, en 1980, la télévision nationale a jeté en pâture à la vindicte publique, les étudiants berbères en les accusant d’avoir brûlé le coran et l’emblème national ; aujourd’hui, le système utilise encore l’administration et des élus pour mettre en cause la crédibilité des chômeurs du Sud en les faisant passer pour des traitres à la solde d’une main étrangère ou des séparatistes nuisibles à l’unité nationale.
Le système a tous les pouvoirs en main ; il se place au-dessus de la souveraineté du peuple et met ses appareils répressifs au-dessus des lois. Dans sa lettre ouverte publiée par le journal El Watan, Houcine Malti, ancien PDG de SONATRACH, traite le chef suprême des services de sécurité de dieu de l’Algérie.

Pour résumer en quelques mots, tout ce qui s’est dit et se dit encore sur la situation du pays, disons que cinquante ans après son indépendance, le peuple qui a fait une grande révolution pour se libérer du colonialisme a le sentiment de se retrouver sous un régime marqué par la tyrannie, l’injustice, les disparités, la médiocrité…. Dans les émissions télévisées qu’on a vues dernièrement aussi bien sur les chaînes nationales qu’étrangères, des acteurs de la révolution comme Ali Haroun, Aït-Ahmed, Salah Ben Bnider, Salim Sadi et le Commandant Azzedine parlent d’usurpation du pouvoir en juillet 62 par un clan qui a utilisé le MALG et l’armée des frontières.
à suivre

Aouad Djillali
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum