SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-30%
Le deal à ne pas rater :
OCEANIC Rafraîchisseur 4 en 1 – Ventilateur – Brumisateur – ...
79.99 € 114.95 €
Voir le deal

Quelle(s) solution(s)?

Aller en bas

Quelle(s) solution(s)? Empty Quelle(s) solution(s)?

Message par Aouad Djillali Lun 10 Juin 2013 - 8:13

Ci-joint une analyse sur la situation actuelle du pays en plusieurs parties. Je souhaiterais avoir l'avis de mes amis de saidabiida
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Quelle(s) solution(s) ? (1)





En 1999, en pleine campagne électorale, Abdelaziz Bouteflika répondait à des journalistes étrangers « notre maison est de verre ». Il était très irrité, à juste titre d’ailleurs, car leur question portait sur les sous-sols de la Sécurité Militaire, sujet tabou à l’époque. Plus tard, cette formule a été citée dans une émission télévisée d’une chaîne étrangère pour démontrer tout le contraire. Aujourd’hui, depuis le déballage de l’affaire SONATRACH et la prise d’otage d’In Amenas, tout le monde sait ce qui se passe chez nous. Notre réalité est visible dans les kiosques (étalée sur les journaux), dans toutes les chaînes de télévision, les coulisses des chancelleries et les salles de conférence.
Les analyses des spécialistes, les témoignages d’anciens hauts fonctionnaires et les investigations des journalistes pointent du doigt un système de type stalinien mis en place dans la majorité des pays du tiers monde dès l’accès à leurs indépendances. Ceci est une évidence quand on connaît le rôle joué par l’URSS dans la décolonisation de ces pays et leur développement à travers une politique de coopération ; on sait qu’elle a profité de l’occasion pour exporter son système
Le régime stalinien est décrit comme un système essentiellement policier rodé en manipulation et répression, présent dans tous les rouages des structures officielles et dans tous les espaces publiques. D’un côté, il crée et entretient les mécanismes qui favorisent l’incompétence et l’opportunisme ; de l’autre, il surveille et sévit dans le but d’étouffer tout effort de contestation et toute action susceptible de remettre en cause le pouvoir en place. D’un côté, il érige un système basé sur la corruption et l’opacité dans la gestion du pays et des carrières ; de l’autre, il marginalise et liquide (en passant par l’intimidation, le harcèlement, les menaces, la torture….) tous les citoyens compétents, intègres et épris de liberté ; j’entends par-là, ceux qui n’obéissent qu’à leurs principes et ne se laissent jamais manipuler. Par exemple, chez nous ; en 1962, Boudiaf a décliné l’offre de Boumediene qui voulait l’imposer comme président de la république ; en 63 ou 64, Ferhat Abbas a démissionné de son poste de président de l’Assemblée Nationale pour ne pas cautionner une charte fabriquée dans une salle de cinéma sous la houlette du clan d’Oujda et en janvier 1992, Aït-Ahmed a refusé de succéder à Chadli Bendjedid (offre de l’armée).
Le premier a connu la prison et l’exil avant d’être assassiné par son garde du corps ; la deuxième l’assignation à résidence jusqu’à sa mort et le troisième l’exil depuis son évasion de prison.
à suivre

Aouad Djillali
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum