SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

SAIDA ET SAHAFA

+11
SEGHIER Ameur
moussa benamar
houaribensouici
KOUDDED Mohamed
mancer ahsene
SADEK
khali ali
aek33
fummeur de miel
hammami khalfallah
BERRIAH
15 participants

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty SAIDA ET SAHAFA

Message par BERRIAH Mar 5 Fév 2013 - 18:26

Rappel du premier message :

Salubrité: l’effort se conjugue au présent
La wilaya a mobilisé plus de 49 camions et engins mis à la disposition
de quelque 384 agents dans les communes de Hassasnas,
Saïda, Moulay Larbi, Doui Thabet, Youb, Tircine, Ouled Brahim
et Sidi Amar. L’opération, initiée par les pouvoirs publics
et lancée depuis le 13 septembre 2012, a permis d’éradiquer
62 points noirs. Ainsi, il a été collecté plus de 986 tonnes de
déchets en tous genres qui ternissaient le paysage en différents
endroits des agglomérations citées.
Compte tenu des actions de sensibilisation menées dans les mosquées
et autres structures et établissements publics, l’apport civique
n’a pas été en reste. Les participants ont bravé le froid pour reverdir
l’environnement choyé par Dame Nature et la pluviométrie généreuse
d’une saison qui se respecte.

BERRIAH
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : SAIDA
Nombre de messages : 275
Age : 68
Date d'inscription : 23/09/2009

http://www.sidikhelifa.user.fr

Revenir en haut Aller en bas


SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty Les travaux de réaménagement de l'Oued lancés

Message par houaribensouici Mar 15 Avr 2014 - 10:50

Saïda : Les travaux de réaménagement de l’oued lancés

Les travaux de réaménagement de l’oued qui traverse la ville des eaux ont été lancés hier sur le site de l’entreprise chinoise CHAOLIN en présence du wali et des responsables locaux.

Ces  travaux permettront d’assurer la protection des riverains contre des inondations répétées qui menaçaient les habitations précaires de Haï Mejdoub, causant une véritable frayeur chez les résidents qui désertaient leurs taudis à chaque intempérie.
Les 7 lots désignés pour les travaux ont été attribués à diverses entreprises (groupement ETPBH Tazgait, ET EURL EPTRS,  Chlef  SARL Travaux Hydrauliques, Entreprise chinoise CHAOLIN). «Le coût de l’opération globale est estimé à 5 milliards de dinars. Les délais de réalisation sont fixés à 20 mois pour une longueur de 8,5 km linéaires. Il est prévu, en amont, la construction d’un système de gabionnage pour freiner les eaux en furie lors des fortes précipitions.

Ces travaux permettront aussi un meilleur assainissement des eaux traitées au profit des fellahs pour l’irrigation de leurs terres», a-t-on appris auprès des responsables de l’hydraulique et de l’entreprise chinoise. Selon le directeur de l’emploi de Saïda, «l’entreprise CHAOLIN dispose de 70 employés chinois et recrutera le triple en personnel algérien, soit 210 travailleurs, toutes spécialités confondues. Profitant de cette opportunité, des espaces de détente et de verdures seront aménagés à proximité des berges pour un meilleur embellissement de l’environnement et de l’espace urbain».              
Sid Ahmed (El Watan)

houaribensouici
membre super actif
membre super actif

Nombre de messages : 1632
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty Réhabilitation de l'Oued Saida

Message par houaribensouici Mar 15 Avr 2014 - 11:02

SAÏDA: L'oued de tous les dangers à réhabiliter

par Tahar Diab
C'est en compagnie du président de l'APW, des directeurs de l'Hydraulique et de l'Emploi et du président de l'APC de Saïda que monsieur Saïd Meziane s'est rendu à l'extrémité nord de la cité Zitoune sur le site de l'entreprise chinoise Shaolin chargée des travaux de réaménagement de l'oued Saïda et de l'aménagement de ses berges.

Très encaissée dans sa partie qui traverse la ville, la rivière qui coule dans un lit de 10 m en moyenne subira un habillage en béton en lieu et place des murs de pierres d'une hauteur moyenne de 6 m. L'entreprise précitée, chargée des zones 1, 2 et 3, réalisera 2 358 mètres pour un montant de 1326 625 443.00 DA. Elle accompagnera l'EPTRS de Chlef qui s'est vue confier l'intervention sur 1 894 mètres dans les zones 5 et 6 pour un montant de 1.096.136 .531,10DA dans un délai fixé à 20 mois comme pour la première société. Une troisième entreprise, locale celle-là, est chargée d'une opération de gabionnage à dessein de la correction torrentielle sur le site touristique du Vieux-Saïda.

Le projet, s'étalant sur une distance de plus de 2 x 4 km, dispose d'une enveloppe globale de 5 milliards de dinars où il faudra inclure un marché encore infructueux relatif à la zone 4 sur une distance de 2 156 mètres.

Dans un autre volet, le wali a rappelé les services concernés pour accélérer les travaux d'assainissement de la partie basse ainsi que la surélévation du mur de soutènement à l'entrée sud de la cité Daoudi-Moussa. Les riverains ont toujours en mémoire les grosses intempéries qui ont causé l'affaissement du pont principal de la cité Commandant-Mejdoub ainsi que l'isolement temporaire de la grande cité Boukhors dont le pont, très bas, sera incessamment remplacé par un ouvrage d'art répondant aux normes. Très attendu depuis longtemps, le projet a été très bien accueilli par les habitants de Commandant-Mejdoub, Sidi Gacem, Daoudi-Moussa, Sidi M'Hamed Lafhel et Boukhors, sur la rive gauche, ainsi que le vieux quartier de Sidi Gacem, le lotissement Belksier et la cité Zitoune sur la rive droite dont les proches riverains se sentaient le plus en danger car l'urbanisme n'a pas fait respecter les servitudes réglementaires en pareille situation. C'est ainsi que les représentants des riverains étaient au rendez-vous de cette visite et se sont rapprochés du wali qui les a confortés en portant à leur connaissance que cet ouvrage sera muni de balustrades de protection, de 4 passerelles piétonnes, de surfaces de détente (verdure, bancs..) d'aires de jeux, de boulodromes, de pistes cyclables ; qu'il a interpellé l'APC pour injecter des petits commerces tels que kiosques et buvettes. Toutes ces réalisations additionnelles feront de ces lieux de détente et de loisirs un véritable parcours touristique profitable à toute la ville et dont bénéficieront plus amplement tous les riverains que le wali appelle à une sensibilisation quant à la préservation de cet acquis environnemental.

Par ailleurs, et pour une meilleure information sur les efforts de l'Etat pour garantir le mieux-être des gens, le wali annonce une nouvelle réorganisation du mouvement associatif, qui s'impose d'ores et déjà, à l'effet d'asseoir pragmatiquement une représentativité réelle et surtout dynamique capable de rapprocher le citoyen de l'administration qui demeure à son écoute pour les droits et devoirs de tous.

Clôturant sa visite par des prises de photos-souvenirs avec les cadres, les ouvriers chinois et les riverains, le wali, à son retour, a marqué une halte auprès des habitants du lotissement de la cité Zitoune qui réclament le bitumage d'une voie d'accès et qui n'ont pas manqué d'éloges à son égard, un homme pieux allant même jusqu'à « prédire que pour la première fois le gouvernement leur a affecté un wali qui saura redresser réellement la situation de cette wilaya retardataire qui a perdu jusqu'au sens de son nom… ».

Enfin, il est à préciser que la présence du directeur de l'Emploi était liée aux préoccupations du wali de faire décrocher au secteur une convention avec l'entreprise étrangère qui s'engage à embaucher 65% de manœuvres locaux par rapport à l'effectif d'encadrement de la société.(Le Quotidien)
houaribensouici
houaribensouici
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1632
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty Re: SAIDA ET SAHAFA

Message par messaoudi A Mar 15 Avr 2014 - 11:08

SALAM.

Bonjour SI HADJ BENSOUICI c'est une bonne nouvelle merci.
messaoudi A
messaoudi A
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : SAIDA
Nombre de messages : 1949
Age : 68
Date d'inscription : 18/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty Re: SAIDA ET SAHAFA

Message par dhws20000 Mar 15 Avr 2014 - 20:32

Salem,

La main d'oeuvre fait défaut, l'ANSEJ !
dhws20000
dhws20000
membre super actif
membre super actif

Féminin
Localisation : saida
Nombre de messages : 529
Date d'inscription : 06/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty SAÏDA: Le centre-ville sera relooké

Message par houaribensouici Jeu 17 Avr 2014 - 10:19

SAÏDA: Le centre-ville sera relooké

par Tahar Dia
C'est le début d'un ambitieux projet au cœur du chef-lieu qui va enfin moderniser son centre-ville. C'est ainsi que le wali de Saïda, le président de l'APW, le directeur des Travaux publics ainsi que le directeur général de l' ENGOA se sont rendus sur le fameux site de Oued El Ouekrif, jadis très connu pour son joli vallon mais qui, au fil des ans, a été progressivement enseveli sous les dépôts de gravats des auto-constructeurs du premier lotissement de la ville. En ce lieu de près de six hectares, stratégique à plus d'un titre, la Direction des Travaux publics innove en plein tissu urbain par la réalisation sur 10.080m2 d'un parking à 5 étages d'une capacité de 1.864 places qui surplombera sur 180 m une trémie longue de 384 m.

Les deux accès principaux (entrée et sortie) du parking sont prévus à partir du nouveau carrefour qui sera aménagé à l'emplacement de l'actuelle place de stationnement située face à la mosquée El Attik. Prévue en 2 fois 2 voies, la trémie s'orientera vers le carrefour de la piscine municipale en traversant le jardin Essaada et son prolongement par une partie non couverte. Confiés à l'entreprise nationale des grands ouvrages d'art, ces deux projets conjoints autorisés par un marché de gré à gré d'un montant de 1.708.270.200 DA, en sus du suivi technique par le SET de Sétif pour une enveloppe de 6.836.620 DA et enfin le contrôle géotechnique à la charge du LTPO pour un montant 29.644.687 DA.

Conçu a priori pour désengorger l'étouffante circulation au centre–ville, il est projeté également de réouvrir la pénétrante allant du «virage dangereux » vers l'amont de l'ancienne cité Sidi Cheikh, et à son aval le prolongement de la voie d'accès du collège El Mokrani vers le vieux quartier El Derb qui avoisine le siège de l'APC. Sollicitant la désignation de sites pour les dépôts d'environ 300.000 m3 de déblais en 3 mois à partir de juin, le wali rassure le directeur de toutes les disponibilités de l'administration d'autant plus qu'il s'engage à n'embaucher que la main-d'œuvre locale dont un ingénieur qui est déjà en formation à l'entreprise pour une spécialisation relative à ces ouvrages. Le wali ne manquera pas comme à son habitude d'informer les citoyens présents que la DUC dispose déjà d'une enveloppe conséquente pour la réalisation d'espaces de loisirs et de détente accompagnant ce projet qui nécessite le lancement de concours sérieux auxquels devra participer une association de l'environnement avec toutes les compétences locales. Avec la concrétisation de ce projet moderne, les habitants de Saïda pourront également jouir d'une très belle vue des couchers de soleil à l'horizon sur les crêtes des montagnes alentours. Après avoir visité brièvement le principal pont d'accès à la cité Commandant-Mejdoub qui a déjà été rendu à la circulation, la délégation quitte la ville «sans escorte » en prenant vers Télagh pour rejoindre le lieu dit «le pont noir » qui a subi par le passé deux tentatives de sabotage et qui sera remplacé en 18 mois et pour 136 millions de dinars par un ouvrage d'art de 100 m qui enjambe Oued Sefioune, réputé pour son sable très prisé pour le crépissage. La RN 94 connaît une modernisation sur 22 km. L'entreprise locale de Mohand aura à charge la réfection de 5km avec construction d'ouvrages d'art. La facture est évaluée à 199.013.490 DA. L'entreprise Chohra intervient sur 17,60 km pour de 148.891.860 DA. Les délais accordés sont de 8 mois.

Avec un élargissement normalisé à près de 12.50 m, cette route, désertée durant toute une décennie, semble prévoir un raccourci préféré vers la wilaya de Tlemcen et donne l'espoir d'un repeuplement de ces belles contrées agricoles limitrophes d'une forêt dont l'étendue semble la première en Oranie. Enfin, le wali achève sa visite à la grande cité de Boukhors où le lancement d'un ouvrage d'art répondant aux normes, confié à l'ENGOA et inscrit à l'actif de l'Hydraulique, permettra de désenclaver la localité surtout en période d'intempéries. Des échos nous parviennent de citoyens avisés, au fait de ces projets structurants, qui semblent satisfaits de voir enfin la nouvelle administration locale s'atteler, dans une conception moderne, à corriger les deux plaies que sont les deux oueds qui rongent l'urbanisme.
(Le Quotidien)
houaribensouici
houaribensouici
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1632
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty Re: SAIDA ET SAHAFA

Message par houaribensouici Mar 13 Mai 2014 - 22:34

Saïda
Après plusieurs scandales qui ont secoué la commune
Le président de l’APC de Saïda,
sur le point d’être démis de ses fonctions
Dès les résultats proclamés des élections locales du 29 novembre 2012, l’APC de Saïda n’a pas cessé de faire parler d’elle. D’abord, il y a eu une femme du parti El Moustakbel qui a été déclarée officiellement, par l’ancien wali, présidente de l’APC. Puis un jugement administratif du 24 décembre 2012 annule cette décision et déclare Taïbi Ahmed d’obédience FLN président de l’APC de Saïda.
Et depuis, c’est le bras de fer entre le maire et son groupe (17 membres) contre une forte opposition composée de 16 membres.
Le wali a tout tenté pour réconcilier les 2 clans. Il les a convoqués en présence des journalistes et des chefs des partis locaux. Et malgré leur engagement à travailler ensemble pour le développement de la ville de Saïda, la crise continue et s’enlise d’avantage.
Au mois de septembre 2013, un scandale politique sur CD et réseaux sociaux a prouvé l’implication dans la corruption de certains élus APC lors des sénatoriales. Cette affaire rapportée dans nos colonnes, a fait grand bruit à Saïda. La justice s’en est mêlée et après plusieurs auditions, 4 élus FLN sont suspendus.
Du coup, le groupe du maire s’affaiblit et au lieu du groupe de 17, le voilà réduit à 13 contre l’opposition de 16 membres.
Le maire a également dû faire face à une plainte d’élus du parti El Moustakbel, qui l’accusent d’avoir usurpé la fonction de professeur d’université. Ils ont remis à notre journal 2 documents. L’un est une notice de renseignements adressée à la DRAG où le maire atteste être un professeur exerçant à l’université Moulay Tahar, l’autre document concernant le détachement du maire où le recteur de l’université répond au wali lui assurant que Tayebi Ahmed n’exerce aucune fonction à l’université Moulay Tahar.
Cependant, les plaignants ont été déboutés par la justice.
Ce lundi 12 mai, la crise de l’APC a connu de nouvelles rebondissements. En effet, 19 membres dont 2 vice-présidents, 6 présidents de commission et 2 délégués, ont signé une pétition où ils interpellent le wali sur le dysfonctionnement de l’APC et demandent lui ni plus ni moins, que le départ du PAPC. Selon l’un des opposants, comme le retrait de confiance a été annulé par le nouveau code communal, le wali en tant que tutelle peut trouver la parade légale pour évincer le maire qui ajoute-t-il n’a aucune feuille de route claire concernant soit le rassemblement des élus soit le développement de la ville de Saïda.
Le maire s’en offusque et rejette toutes les accusations portées contre lui. Il rappelle que le wali a réuni la semaine passée les vice-présidents et les délégués pour essayer de les convaincre de revenir à la raison et d’œuvrer ensemble pour le développement de la ville de Saida. Le maire dira que le wali lui a prodigué un très bon conseil qui consiste à ce que tous les partis politiques soient représentés dans l’exécutif de l’APC. le wali a aussi demandé de dissocier le volet développement du volet organique. Cependant, se désole le maire, tous les membres veulent faire partie de l’exécutif. Ils veulent le climatiseur du bureau et la bonne paie. Je défie les présidents de commission et les délégués s’ils ont rapporté une seule fois la moindre proposition ou les préoccupations des citoyens.
Concernant son affaire avec la justice pour usurpation de fonction, le maire nous dira qu’à l’époque, le recteur de l’université a tout simplement fait une erreur, il nous exhibe des documents faisant état de sa qualité d’examinateur, d’encadreur, de vacataire et même ayant participé à des conférences internationales.
Enfin le P/APC rappelle qu’il est le maire de tous les membres et de tout Saida et que le bilan d’une année et demie, qu’il va présenter bientôt aux élus et à la presse, parle pour lui. Tahi Lakhdar(Echo d'Oran)
houaribensouici
houaribensouici
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1632
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty Re: SAIDA ET SAHAFA

Message par houaribensouici Dim 18 Mai 2014 - 21:12

Saïda
Encore une occasion ratée de débloquer la situation critique de l’APC
22 élus interpellent le wali
Décidément, le feuilleton de l’APC de Saïda n’est pas prêt de se terminer. Les habitants sont outrés par la gestion catastrophique de l’APC caractérisée par des luttes intestines sans fin. Ils sont révoltés par le silence inexplicable des autorités de tutelle.
Ce jeudi 15 mai, le maire a provoqué une session ordinaire avec à l’ordre du jour 12 points. Les uns concernaient le budget et les autres l’approbation des projets de développement.
Tout le monde espérait que cette session allait permettre de débloquer la situation et de voir les élus enfin se réconcilier pour l’intérêt de Saïda. Mais la séance a vite tourné au vinaigre avec des pancartes où l’on pouvait lire «irhal» (dégage), brandies par la majorité des membres opposés au maire, qui ont rédigé par la suite un rapport d’information adressé au wali et signé par 20 membres. Une copie de cette correspondance vient d’être remise à la presse locale.
Dans ce rapport, les opposants expliquent que le P/APC a voulu imposer les 12 points inscrits à l’ordre du jour en ignorant complètement l’article 20 du code communal qui stipule que la date et l’ordre du jour des sessions de l’APC sont fixés par le président de l’APC, en concertation avec l’instance exécutive.
Les signataires du rapport d’information assurent qu’aucun dossier inscrit à l’ordre du jour n’a été préalablement remis aux membres de l’APC, pour une étude approfondie. Ils ajoutent qu’ils ont tenté d’inscrire 2 points supplémentaires à l’ordre du jour mais que le maire y a opposé un refus catégorique et ce, en violation de l’article 22 qui stipule que l’APC peut inscrire des points supplémentaires à l’ordre du jour.
Les signataires du rapport expliquent au wali que la session ordinaire a été levée par le P/APC comme si de rien n’était, alors que tout le monde espérait comme le stipule l’article 16, qu’elle reste ouverte pour une durée qui n’excède pas 5 jours.
Enfin, les signataires se désolent à la fin du rapport de la crise que traverse l’APC et imputent l’entière responsabilité au maire, en déclarant ne rien attendre de l’APC avec à sa tête un responsable indigne d’assumer une telle charge. A propos des 2 points qu’ils voulaient ajouter à l’ordre du jour, quelques opposants nous diront que les points concernaient la réorganisation de la composante de l’APC pour inculquer un souffle nouveau et démarrer un vrai programme de développement.
Tahi Lakhdar (L'Echo d'Oran)
houaribensouici
houaribensouici
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1632
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty Re: SAIDA ET SAHAFA

Message par aek33 Dim 25 Mai 2014 - 8:09

SABAH el KHAYR SAIDABIIDA

D'après la Radio locale , le MASJID al ATIQ aura l'honneur d’être sous la loupe de l'ENTV ,au mois de Ramadan lors son émission: "ALTARIQ ILA ALLAH "

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 28365311
aek33
aek33
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Bordeaux
Nombre de messages : 2865
Date d'inscription : 04/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty Re: SAIDA ET SAHAFA

Message par aek33 Mar 27 Mai 2014 - 7:52

sabah el khayr saidabiida

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 10300611

BRAVO et FELICITATIONS pour cet exploit
aek33
aek33
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : Bordeaux
Nombre de messages : 2865
Date d'inscription : 04/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

SAIDA ET SAHAFA - Page 4 Empty Re: SAIDA ET SAHAFA

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum