SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SAIDABIÎDA Forum
Salut cher ami(e). Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous au sein de notre grande famille de Saidabiida. Pour cela, nous vous invitons à vous inscrire tout en postant un premier message de présentation de votre personne, sur la rubrique "présentation" en donnant par ex : votre lien avec Saida et comment vous avez découvert le forum. Votre compte ne sera activé qu'après votre premier message de présentation. Merci et bienvenue parmi vos siens.
SAIDABIÎDA Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Command
90.97 € 129.99 €
Voir le deal

Saïda : Deux immolations en quatre jours

Aller en bas

Saïda : Deux immolations en quatre jours Empty Saïda : Deux immolations en quatre jours

Message par hammami khalfallah Jeu 13 Oct 2011 - 7:44

Saïda : Deux immolations en quatre jours 090826125515436764322611

Deux jeunes se sont immolés par le feu, le premier ayant auparavant exercé le travail de standardiste à l’hôpital Ahmed Medeghri dans le cadre du filet social, lieu d’où il a été évincé après de vaines promesses.

Se voyant acculé, il décida de mettre fin à ses jours ce jeudi en s’aspergeant d’alcool dans les toilettes de l’hôpital ; il fut vite secouru mais il présente des brûlures de deuxième degré. K.Nourredine, âgé de 35 ans, est père d’un enfant ; il n’espérait qu’à un rêve : obtenir un emploi et mener une vie paisible et sereine avec sa petite famille. Le second, un étudiant à l’université Moulay Tahar, qui n’a pu régler un problème administratif dans le département des sciences exactes, s’est aspergé, lui aussi, d’essence. Il a été secouru par le personnel présent sur place. H.Abdelkrim, qui réside dans la cité Sid Cheikh, était lui aussi préoccupé de son avenir.

Sid Ahmed

hammami khalfallah
membre super actif
membre super actif

Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 3879
Date d'inscription : 12/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum